Colloque international « Architecture des villes d’Asie du Sud-Est : vers des expressions de la modernité en rapport avec les héritages » - 12 et 13 juin 2013

Type de manifestation : 
Année de la manifestation : 

Colloque international « Architecture des villes d’Asie du Sud-Est : vers des expressions de la modernité en rapport avec les héritages » 
« The Architecture of Southeast Asian Cities: How Do Architectural and Urban Expressions of Modernity Relate to Heritage?”

Dates : 12 au 14 juin 2013

Organisateurs : Nathalie Lancret et Adèle Esposito (UMR AUSser)

Lieu : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville

Télécharger le programme : colloque "Architecture des villes d'Asie du Sud-Est"

Présentation du colloque :

La conférence porte sur la fabrication contemporaine des villes d’Asie du Sud-Est. Cette aire géographique est caractérisée par la grande diversité de son peuplement à l’origine d’échanges culturels anciens qui, par interactions et métissages, ont conduit à l’élaboration de cultures spatiales originales. Les mutations accélérées connues de nos jours par les villes de la région conduisent à interroger la rémanence des cultures héritées dans les projets récents. Si l’internationalisation de la production urbaine met à l’épreuve la résistance de ces cultures, l’hypothèse aujourd’hui dominante d’une uniformisation de l’urbanisation mérite d’être examinée à la lumière des trajectoires historiques singulières des villes, de la persistance de dispositifs anciens et des préoccupations patrimoniales qui sont d’actualité dans les politiques des États-Nations. Les ateliers étudient les situations de contact entre les acteurs, les référents et les dispositifs opérationnels à l’œuvre dans la conception et la réalisation des projets architecturaux et urbains, ainsi que les interactions entre projets qui participent à la coproduction de l’espace urbain. Ils interrogeront la circulation des modèles, ainsi que leur réception par différentes catégories d’agents, et notamment par les habitants qui s’approprient, transforment voire contestent les actions d’aménagement.

Les expressions architecturales et urbaines de la modernité dérivant de ces échanges culturels et de ces métissages sont mises au cœur du questionnement. Les contributions aux ateliers argumentent ou contestent l’hypothèse selon laquelle ces expressions sont originales, en tant que fruit de rencontres entre apports exogènes, appropriations locales, et déterminants culturels contextuels. La réflexion est délibérément focalisée sur les pays d’Asie du Sud-Est, qui ont été privilégiés par notre groupe de recherche depuis la fin des années 1970. Néanmoins, la limitation à l’espace de l’ASEAN est aussi justifiée par l’intensité des dynamiques transnationales qui favorisent la circulation des cadres analytiques et opérationnels liés à la production urbaine. Les périmètres et les réseaux de ces phénomènes de communication qui traversent l’ASEAN restent à explorer. Dans le contexte actuel de régionalisation, ils ne peuvent être considérés dans leur environnement sud-est asiatique seul. La régionalisation, qui a été principalement traitée à partir de la géographie, de l’histoire ou des sciences politiques, sera ainsi questionnée pour son rôle dans la fabrication des villes contemporaines.