Conservation du patrimoine bâti de la ville de Chiang Mai : confrontation entre les pratiques locales et les notions importées. Production de la notion de patrimoine en Thaïlande

Thèse en cours
Année de début de la thèse : 
2010
Directeur de recherche : 
Co-tutelle de thèse avec la Faculté d’architecture de l’Université Kasetsart (Thaïlande)
Dir. Thaïlandais : Prof. Eggarin Annukulyudhathon
Discipline: 
Architecture
Equipe de recherche : 
Université : 

 

Résumé de la thèse

Cette recherche a pour objet la diversité des perceptions du patrimoine et de la conservation des sites et édifices encore en usage en Thaïlande. La polémique autour des projets de conservation contribue aux décalages, voire aux contradictions, entre les pratiques locales et celles des experts inspirées de la culture internationalisée du patrimoine. Nous mettons en question l’importation et la mise en place de la notion de patrimoine, conçue en Europe puis homologuée par l’UNESCO, dans un contexte local. Il s’agit ainsi d’analyser les controverses, les mécanismes de négociation et de redéfinition du champ patrimonial par les autorités nationales et les populations locales.

La démarche consiste à analyser les projets architecturaux et urbains dans la région Lanna, située au nord de la Thaïlande. Ces projets sont entendus comme des lieux d’expression de cultures scientifiques et techniques relatives au patrimoine, qui nous permettent d’entrer dans les détails de ces confrontations et négociations. Comment ces interactions agissent sur les manières d’élaborer des pratiques patrimoniales plus respectueuses des contextes locaux ?