Jean-Louis Violeau : HDR le 2 avril 2012

Productions scientifiques : 



Composition du jury d'HDR 

  • Yannis TSIOMIS, professeur des écoles d’architecture, directeur d’études à l’EHESS (tuteur)
  • Jean-Louis COHEN, Sheldon H. Solow Professor, Institute of Fine Arts, NYU (rapporteur)
  • Monique ELEB, professeur des écoles d’architecture, ENSA Paris-Malaquais (rapporteur)
  • Nathalie HEINICH, directeur de recherche au CNRS, CRAL / EHESS
  • Daniel LE COUÉDIC, professeur des universités, Institut de Géoarchitecture, Université de Bretagne Occidentale (rapporteur)
  • Pascal ORY, professeur des universités, Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Titre du mémoire inédit 

"Les architectes et les « années 68 » le corps, l’élite, les pouvoirs"

Présentation de l'HDR 

D’une interrogation initiale visant plus particulièrement la profession d’architecte en France, une inflexion nous a porté ces dernières années vers des notions jusqu’ici tenues pour marginales par la recherche architecturale traditionnelle :

  • ainsi du « postmodernisme » qui nous fit passer des masses aux multitudes, processus où les architectes (chargés dans le meilleur des cas de concevoir et organiser l’habitat) jouèrent un rôle à la fois pionnier et fondamental,
  • de l’interpénétration progressive des univers de la maîtrise d’ouvrage privée et publique,
  • du rôle de l’architecte au sein des dispositifs complexes de projet,
  • de la place tenue par la culture architecturale au sein du monde intellectuel, et de la définition de l’architecte en tant qu’intellectuel,
  • de la formation des élites au sein d’un univers qui vécut, de 1968 à 1973 sous les auspices déjà de « la crise », un changement complet de son allure de vie,
  • de l’évaluation et des hiérarchies culturelles et par là même de l’épineuse question du « jugement de goût » en architecture, et d’une manière générale, du savant et du populaire, ce couple si bizarrement assorti au lien pourtant indéfectible.

Ce sont en somme toutes ces questions que j’ai tenté de mettre en ordre au fil de cette rationalisation « ex post » appelée par l’Habilitation. Au creux des travaux, livres et articles écrits dans le flux des jours et au gré des calendriers, une forme de cohérence s’est ainsi dessinée.

Tome 1
Itinéraire
Axes et projets de recherche
Curriculum vitae

Itinéraire (au fil d’une lecture de Pierre Bourdieu)
I – Mémoires des années 68
II - Droit(s) d’entrée(s)
III - Le savant, le populaire, les architectures des années 68
IV - L’architecture et l’architecte entre goût et opinion
Curriculum vitae
Publications

Tome 2
Le printemps des ateliers publics
Mémoire

Tome 3
Principaux articles, ouvrages et travaux publiés depuis 2002

Axe 1 - Le corps, son histoire, ses institutions et ses fondements
Axe 2 - L’élite, le « droit d’entrée » et les instances classantes, les lieux de formation, la succession des générations
Axe 3 – Les pouvoirs, utopies, hétérotopies, contre-utopies et critique des pouvoirs
Axe 4 - Les masses, les destinataires, les usages et les pratiques, du logement social aux centres commerciaux
Axe 5 - Et par réfraction, la manière dont le champ architectural interprète et retranscrit ces injonctions