"Le devenir de la bibliothèque publique et le rôle de l’architecture. Stratégies de conception pour le XXIe siècle."

Thèse soutenue
Directeur de recherche : 
Co-tutelle avec l’Université de Palerme. Co-directeur : Pr. Antonino Margagliotta
Equipe de recherche : 
Université : 
Année de soutenance : 
Date de la soutenance : 
Lundi 23 Mars 2015

Jury de thèse :

Jean ATTALI, professeur, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais (directeur de thèse)

Antonino MARGAGLIOTTA, professeur, Université de Palerme (co-directeur de thèse)

Khaldoun ZREIK, Université de Paris (rapporteur)

Grazia LOMBARDO, Université de Catane (rapporteur)

Résumé

Aujourd'hui on se demande souvent quel sera le sort des livres et des bibliothèques par rapport au développement des technologies numériques et au changement de la fonction urbaine et sociale des bibliothèques. Essayer d'envisager un scénario futur est très difficile, surtout si on pense que le livre et les bibliothèques sont à la fois très liées à différents instances de la société contemporaine, qui n'ont pas encore trouvé leur propre identité. D'autre part, la société contemporaine se trouve dans une phase de transition technologique qui risque, sans aucun doute, de produire des importants changements, pas seulement aux bibliothèques, mais surtout à notre mode de vie. C'est pour ces raisons que, à partir du titre, la recherche s'interroge sur le «devenir» de la Bibliothèque publique, sur son «destin», aujourd'hui pas encore écrit et souvent en désaccord avec les prévisions et les résultats des études récents, pour arriver à obtenir des nouvelles stratégies de conception pour les bâtiments du XXIe siècle. Dans ce cadre il faut s'interroger sur trois grandes questions liées aux bibliothèques du XXI siècle: la question du devenir du livre et de la lecture publique, autrement dit «question du support» ; la question de l'architecture des Bibliothèques publiques ; la question du rôle de la Bibliothèque Publique comme établissement culturel et urbain. Le dernier de ces trois points permet de comprendre les relations nouvelles, à la fois à la petite et à la grande échelle, entre les établissements publics et l'espace urbain. Ces relations sont maintenant liées aux nouvelles formes de mobilité des citoyens des banlieues aux centres villes. La bibliothèque publique devient alors le prisme à travers lequel pouvoir étudier les relations entre l'espace construit et ouvert de la ville. Les modifications dues à ces aspects, influenceront surement les bibliothèques et, dans une certaine mesure, seront capables de mettre en question l'utilité de ce établissement (comme on est habitué à l'imaginer aujourd'hui) et surtout de sa mission traditionnelle. La recherche essaie, donc, de donner une réponse forte et transversale à toutes ces questions en utilisant les instruments propres de l'Architecture