Les doctrines architecturales à l’épreuve de la médiation L’Architectural Association School comme préfiguration postmoderne du star-system

Thèse en cours
Type de doctorat: 
Doctorat en formation initiale
Année de début de la thèse : 
2013
Directeur de recherche : 
Discipline: 
Architecture
Equipe de recherche : 
Université : 

 

Résumé de la thèse

Durant ces dernières décennies, la médiation de l'architecture occupe une place accrue dans l'élaboration de la discipline. Elle participe à sa redéfinition et est questionnée en retour quant à sa légitimité comme faiseuse d’architecture. Ce projet de recherche entend s'intéresser aux impacts de la médiation dans la formation de la discipline architecturale et plus précisément des doctrines architecturales. 

L'Architectural Association School (AA) est un formidable lieu d'observation pendant les années soixante-dix et quatre-vingts pour mener cette investigation. Mettant à profit la perte des financements publics de l'institution en 1970 et sous couvert de trouver des fonds à l'étranger, Alvin Boyarsky, nouvellement nommé à la tête de l’école, lance l'AA dans une politique de communication sans précédent qui la propulse rapidement et durablement sur la scène avant-gardiste internationale. Ainsi, la communauté de l’école explore une multitude de supports de débats et d’échanges avec l’extérieur, appuyés sur la production médiatique massive et la redéfinition de l’organisation pédagogique et administrative de l’AA. La communauté propose alors un consensus autour d’une architecture définie comme une production culturelle et non plus comme un art de bâtir.

Cette médiation offre à l'analyse des documents riches en contenu, qu'ils soient voués à la présentation de la production et de la pédagogie de l’école ou à la construction de son histoire. Ainsi, ce corpus permet d'éclairer l'évolution d'une pensée, depuis son élaboration vers sa forme diffusée, du savoir vers le faire savoir. En mettant en regard la production interne de l'AA et sa diffusion à l'échelle internationale, cette recherche permet de préciser les intermédiaires qui agissent sur la modification des doctrines : supports utilisés, consensus recherchés par l'institution et ses protagonistes, constitution d'un réseau de diffusion, capacité d'une pensée à être diffusée. Elle propose également d’étudier les trajectoires d’architectes et d’éclairer la sélection effectuée sur leur doctrine : comment certaines positions et pratiques ont pu être délaissées, tandis que d'autres ont pu acquérir très rapidement une notoriété internationale. La recherche présente donc une approche des productions de la postmodernité observée sous l’angle de ses réseaux et située dans une histoire du temps présent. En outre, une multitude d'acteurs inscrits dans ce réseau organisé autour du noyau de l'AA se retrouvent aujourd'hui regroupés dans le "star-system" : quel a été le rôle de l'école dans la naissance de cette organisation internationale de la profession ?

Enfin, elle interroge la réception de cette forme d’architecture médiée. À un moment où l’organisation de l’enseignement et de la profession de l’architecture connaît des changements majeurs en France, l’approche disciplinaire de l’AA est observée outre-Manche. La recherche propose d’étudier sous quelle forme le consensus offert par l’AA a t-il été évalué et quel en fut l’accueil en France.