Les trames vertes et bleues dans les stratégies de développement des territoires périurbains

Thèse en cours
Année de début de la thèse : 
2016
Directeur de recherche : 
Discipline: 
Architecture
Equipe de recherche : 
Université : 

LES TRAMES VERTES ET BLEUES DANS LES STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES PERIURBAINS
Expérimenter un dispositif descriptif des milieux non-bâtis pour proposer des innovations dans les processus opérationnels de l'aménagement durable


La croissance urbaine depuis la deuxième moitié du XXème siècle - caractérisée par l'étalement d'espaces bâtis et le développement d'infrastructures - amène à une forte fragmentation des milieux
urbains, naturels et agricoles. Cela conduit à une érosion de la biodiversité et fait débat sur le plan de la qualité du cadre de vie. Ainsi, se pose la question des mesures actuelles pour faire face à ces
conséquences environnementales.

Ce travail étudie le potentiel des trames vertes et bleues à être le support d'un aménagement durable. Mis en avant par le SRCE (schéma régional de cohérence écologique) issu du Grenelle de
l'environnement, les réseaux écologiques ont un rôle essentiel pour la protection de la nature et induisentune utilisation raisonnée des ressources pour la sylviculture, l'agriculture, la production d'énergie,... De plus, ils peuvent être le support de nouvelles cohérences sociales, urbaines et paysagères. Bien qu'une vision transversale de ces approches émerge dans les documents de planification, elle rencontre de nombreux freins sur le terrain. Face à ce constat, nous posons l'hypothèse de la nécessité de développer des outils favorisant l'articulation des stratégies écologiques et aménagistes pour des innovations dans la mise en oeuvre des projets de territoire.

Plus précisément, cette recherche-action s'intéresse à des espaces périurbains de l'agglomération Lyonnaise sur lesquelles s'exercent de fortes pressions urbaines. Des outils descriptifs des milieux non bâtis seront élaborés autour d'itinéraires, amenant à appréhender in-situ la complexité du terrain d'étude. Ils permettront de mettre en rapport les regards issus de différents champs disciplinaires et ils seront expérimentés avec des acteurs du territoire. La thèse vise ainsi la mise en oeuvre d'une médiation non conventionnelle autour des trames vertes et bleues au sens large pour une approche concertée et transdisciplinaire de l'aménagement durable. Des processus opérationnels seront proposés et testés et de nouveaux espaces et configurations de projets seront identifiés. Le développement théorique de concepts opératoires permettra de prendre du recul sur le travail mené et valorisera des démarches de projets renouvelant les manières de faire.