Mariam KHACHATRIAN

Fichier(s) associé(s) : 

Un espace en transition : Erevan 1991-2006

  • Soutenance le 13 octobre 2011.
  • Directeur de thèse : Cristiana Mazzoni (codirection de Jean-Louis Cohen)
  • Discipline : Architecture.

Université de Paris-Est, École doctorale "Ville, Transports et Territoires"

Résumé

Cette thèse propose une réflexion sur le rapport ville/processus d’urbanisme dans la période post-soviétique. Elle se focalise sur l’évolution des formes urbaines et urbanistiques à partir de l’articulation ville/pratiques juridiques/pratiques sociales. Erevan – capitale de l’Arménie est notre terrain d’investigations. Les analyses sont d’abord centrées sur l’état actuel des interfaces ville/politiques/pratiques urbaines : la situation socio-économique, les caractères spatiaux et les différentes logiques d’organisation de l’espace urbain. Les analyses portent ensuite sur l’évolution historique de ces mêmes interfaces ; sont examinés les projets et les modèles spatiaux appliqués, ou encore les Nouveaux Plans de la ville. La thèse se propose ainsi de comprendre le dialogue entre la ville, ses habitants et son héritage, en démontrant que ces derniers peuvent être un élément stimulant le développement urbain à toutes les échelles, un développement urbain identitaire et durable.

Descripteurs : Erevan post-soviétique  ; histoire de la ville  ; processus de décision ; transmission de l’héritage  ; processus de conception  ; mutations des espaces  ; pratiques des habitants ; espaces publics

Abstract

This thesis proposes a reflection on the relationship between the city and urban planning processes in the post-Soviet period. It focuses on the evolution of urban forms and urban planning by considering the articulation of the city, legal rules and social practices. Yerevan, Armenia’s capital, is our field of investigation. Our studies first focus on the current situation of interfaces between the city, policies and urban practices taking into account socioeconomic situations, spatial characteristics and logics of the organization of urban space. Then, the analyses deal with the historical evolution of these interfaces : projects, spatial models or new town planning schemes are examined. Thus, this thesis aims to understand the links between city, its inhabitants and its heritage, demonstrating that these last can be stimulating elements at all scales for attaining a sustainable and identitary urban development.