Séance 7 : 8 oct. 2014 - "Les métiers du tramway et la formation d’une culture professionnelle" (Séminaire "Réinventer le tramway ? Quarante années de TCSP, tramways et transports guidés en France")

Type de manifestation : 
Année de la manifestation : 

Séance 7 : 8 octobre 2014 : "Les métiers du tramway et la formation d’une culture professionnelle"

Séminaire : « Réinventer le tramway ? Quarante années de TCSP, tramways et transports guidés en France : controverses et réalisations » 2013-2015

Séminaire de l’Association pour l'histoire des chemins de fer et de l’UMR AUSser n° 3329 / CNRS 

Organisateurs : Séminaire proposé par Rails et histoire et l’Axe «Architecture des Territoires» de l’UMR AUSser n° 3329 / CNRS

Lieu : ’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville

Elle s’inscrit dans le cycle de réflexions sur « La mobilité à l’issue de 40 ans de tramways».

Accédez à la présentation et l'enregistrement de la séance sur le site de l'AHICF : cliquer ici

Avec Pierre-Henri Emangard (maître de conférences associé à l’Université du Havre, responsable du pôle national transport du CNFPT), Robin Foot (LATTS / ENPC), Régis Hennion (Kéolis), Marc Le Tourneur (ingénieur consultant).

Marc Le Tourneur

"La (re)naissance du tramway ou l’ouverture de l’ingénierie des transports à la complexité urbaine"

Les premières lignes de tram refaites en France (Nantes et Grenoble) sont dominées par la culture des ingénieurs ferroviaires complétée par celle des ingénieurs des Villes. Mais la rencontre « accidentelle » entre paysage urbain et projet tramway lors de la réalisation de la première ligne Grenobloise change la donne. Elle annonce le grand retour des architectes « du creux » à l’image des architectes voyers disparus avec le modernisme. De Chemetov à Peter un nouveau paysage se dessine autour des rails. Une nouvelle culture technique associant ingénieurs, architectes, paysagistes et designers se met en place. La complexité urbaine s’installe au cœur de l’ingénierie. Car, une des caractéristiques majeures des projets de tramway dans les villes anciennes, c’est l’obligation de gérer la complexité. Complexité technique de rues étroites, cœur du passage des réseaux et de la vie urbaine, complexité organisationnelle des multiples parties prenantes, complexité politique des acteurs publics et privés. Une nouvelle ingénierie se développe, celle de la maitrise d’ouvrage. Et étonnamment, le niveau de compétences et de maitrise de ces projets atteint l’excellence (au moins en province...). Maîtrise des délais, des coûts et de la qualité deviennent la norme, ce qui tranche avec l’ordinaire des grands projets publics.

Itinéraire professionnel Marc Le Tourneur, 65 ans, né à Lyon (France), ingénieur ECP 1970, consultant En 2012, Président de MARS, concessionnaire Tram Reims De 2001 à 2010, directeur général TaM. Construction et exploitation bus-tram Montpellier 
- Dans les années 1970 : Pilotage étude faisabilité tram de Grenoble 
- Dans les années 1980 : Chef de projet pour les lignes de tram A et B de Grenoble. 
- Dans les années 1990 : Directeur projet tramway de Strasbourg Directeur général CTS construction- exploitation tram/bus Strasbourg Directeur Projets tram Groupe Transdev