Séminaire international « Le rôle des expositions dans la mise en place de discours sur l’habitation au XXe siècle » - 13 et 20 mai 2016

Type de manifestation : 
Année de la manifestation : 

Séminaire international « Le rôle des expositions dans la mise en place de discours sur l’habitation au XXe siècle »

Organisateur : Laboratoire ACS (Paris) et le dipartimento architettura e studi urbani (Milan)

Date : 13 mai (Paris) et 20 mai (Milan) 2016

Lieux :

vendredi 13 mai 2016 – 9h00-18h00 : ENSA Paris-Malaquais, 14 rue Bonaparte, 75006 Paris, Amphithéâtre du Mûrier
vendredi 20 mai 2016 – 9h00-18h00 : Politecnico di Milano, Via Bonardi 3, 20133 Milan, Aula Rogers

Accédez au site : cliquez ici

Extrait du site : Un certain nombre d’expositions consacrées au logement, organisées par des institutions culturelles, des musées, des autorités publiques, des agences gouvernementales, des experts en habitation, des architectes, des planificateurs, des universités et des associations civiques ont jalonné le XXe siècle. Elles constituent des objets de recherche intéressants pour explorer des moments ayant marqué les discours sur l’habitation dans des contextes différents. Le Salon des Arts ménagers parisien ou la Fiera Campionaria milanaise, par exemple, révèlent l’évolution des représentations du logement dans l’imaginaire collectif. Ils soulignent la transformation de l’habitat perçu comme un art de vivre en celle d’un produit de consommation, analogue à l’attrait croissant pour le pavillonnaire et au désintérêt vis à vis de l’architecte dans ce domaine. À un autre niveau, l’exposition du Style International de Hitchcock et Johnson en 1932, qui marqua
le début de la participation du MoMA dans la définition du mouvement moderne américain, a mis à l’écart le projet d’habitation de l’architecture, plaçant le sujet aux marges du discours architectural américain. Les nombreuses expositions tenues par le MoMA durant la période du New Deal (« Nouvelle donne ») ont présenté des exemples européens afin de légitimer les programmes de logements sociaux. Ceux-ci avaient un rôle central dans la codification d’un discours national sur le logement moderne, valorisant de nouveaux modèles résidentiels et typologies, ainsi que des modes de vie et cultures de l’espace domestique. Ces expositions ont aussi fait usage d’expériences internationales et de discours du mouvement moderne de manière instrumentale, dans le but de promouvoir de nouveaux programmes et politiques de logements. Malgré la récurrence et l’importance des expositions portant sur le logement, notamment en raison
de la participation active des différents acteurs, celles-ci ont reçu très peu d’attention dans l’histoire canonique de l’architecture. Pourtant ces expositions posent un certain nombre de questions
pertinentes à différentes échelles : au niveau des politiques et programmes publics, des discours sur l’architecture et l’urbanisme, de la mise en forme et transmission des connaissances et des compétences spécialisées, de l’expérimentation typologique de logements, des nouvelles technologies et méthodes de construction, ou même de la conception de mobilier. En outre, de l’entre deux-guerres jusqu’à la guerre froide, les expositions d’habitations ont assumé un rôle crucial, tant dans la codification et la diffusion de cultures domestiques et de façons de vivre qu’au niveau d’échanges, voire de concurrence politique et culturelle.
Ce colloque vise à analyser le rôle et l’impact des expositions dans le développement de l’architecture résidentielle. Il vise à examiner le rôle d’expositions nationales, locales, populaires ou spécialisées, à la fois au niveau de la codification de discours nationaux sur l’habitation que dans la conception de modèles résidentiels. Plusieurs questions seront abordées : quels étaient les contenus de ces expositions et quelles en étaient les rhétoriques et structures narratives ? Quelle était la relation entre l’institution et le gouvernement chargé des projets d’habitation ? Les discours sur le logement au sein d’une même institution ont-ils connu des transformations ? Ou comment l’exposition a-t-elle été reçue dans le milieu de l’architecture ?
Ce colloque aura lieu sur deux jours à l’ENSA Paris-Malaquais et à Politecnico di Milano selon deux thématiques. Il s’intéresse à l’exposition, qui, certes, partage des enjeux et des objectifs avec
d’autres modes de médiation mais a ses propres spécificités.