Le Blog de Veille UMR AUSser » Publications

S'abonner à flux Le Blog de Veille UMR AUSser » Publications
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 19 heures 33 min

[Parution] « La ferronnerie architecturale à Beyrouth au XXe siècle » / Mazen Haïdar, Éditions Geuthner, octobre 2021

Mercredi 20 oct 2021

« La ferronnerie architecturale à Beyrouth au XXe siècle » / Mazen Haïdar, Éditions Geuthner, octobre 2021, 1 Vol. (504 p.), ISBN : 978-2-7053-4067-4

Présentation

Fruit d’une longue enquête de terrain, cet ouvrage reconstitue l’histoire de Beyrouth au siècle dernier, entre 1900 et 1970, à travers l’évolution de la place de la ferronnerie d’art dans son architecture. Plus de mille dessins de garde-corps, de portes d’entrée, de grilles de fenêtres ou de rampes d’escaliers, donnent à la ville son identité visuelle : ces éléments la caractérisent durablement et dévoilent nombre de ses secrets. Quelles sont les sources d’inspiration de ces ouvrages et comment celles-ci ont été localement adaptées ? Par cet inventaire sans précédent, réalisé dans 52 secteurs, c’est à une réflexion sur la valeur d’un patrimoine libanais du 20e siècle, en péril, que ce livre entend contribuer.

Auteur

Né à Beyrouth, Mazen Haïdar est architecte du patrimoine et chercheur, diplômé des Universités de Rome Sapienza et Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Enseignant dans plusieurs écoles d’architecture au Liban et en France, ses recherches portent notamment sur le patrimoine du XXe siècle et les pratiques d’appropriation des habitants.

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution en ligne] revue MDCCC 1800| Vol. 10 | Luglio 2021

Mardi 19 oct 2021

revue MDCCC 1800| Vol. 10 | Luglio 2021 : Rinascita/Revival | Renacimiento/Revival | Rebirth/Revival
Accédez au numéro en ligne : MDCCC 1800

Contribution membre UMR AUSser

Emma Filipponi (ACS/AUSser) : Il sistema degli établissements publics a Venezia. Un nuovo modello di rigenerazione urbana
Accédez à l’article en ligne : cliquez ici

Abstract: In 19th century Italy and Europe the phenomenon of religious buildings as State-owned properties and their reuse as ‘public services’ assumed the characteristics of a real urban and cultural revolution. In the case of Venice, this phenomenon consisted in an effective project of ‘regeneration’ of an historical city. Thanks to the extensive use of archival sources, this article investigates Venice as a case study of a complex urban plan that occurred massive transformations, especially considering the suppressions of religious buildings undertaken between 1805 and 1808 in the lagoon area. The papers also offer an insight on the French plan of reuse of ‘emptied’ buildings for allocating there new services.

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] « Le prolétariat ne se promène pas nu : Moscou en projets » / Elisabeth Essaïan, Editions Parenthèses, octobre 2021

Jeudi 14 oct 2021

« Le prolétariat ne se promène pas nu : Moscou en projets » / Elisabeth Essaïan, Editions Parenthèses, octobre 2021, 1 Vol. (288 p.), Collection : Architectures, ISBN 978-2-86364-332-7

Accédez au site éditeur : Moscou en projets

L’auteur

Architecte DPLG et docteur en architecture, Élisabeth Essaïan est maîtresse de conférences à l’Ensa de Paris‑Belleville et chercheuse au laboratoire Ipraus‑umr 3329 Ausser. Ancienne pensionnaire de l’Académie de France – Villa Médicis à Rome, elle a consacré des travaux de recherche à l’architecture et l’urbanisme soviétiques de la période stalinienne.
Sa thèse (2006), dont cet ouvrage est issu, a été récompensée par le Prix de la thèse de l’Académie d’architecture et le Prix de la thèse sur la ville, Puca/Aperau/Certu (2007).

Présentation

« On dit que la forme nue, les boîtes nues, c’est le principe du prolétariat. Cependant le prolétariat ne se promène pas nu, il met une petite cravate, une veste, un pantalon et tout le reste. Et quand il a mis un costume plus propre, il marche avec plus de joie. » Lazare Kaganovitch

Dans quelle mesure la production architecturale et urbaine de la Russie soviétique rompt-elle avec les formes, les idées et les pratiques de la Russie tsariste ? Comment les bouleversements politiques, sociaux, économiques et juridiques se sont-ils traduits dans la définition des nouveaux modes de vie et d’occupation du territoire ? Jusqu’où les orientations stylistiques du réalisme socialiste se sont‑elles substituées aux positions des avant‑gardes des années vingt ? Quel rôle les urbanistes, les architectes et les autorités ont-ils joué dans cette vision renouvelée de la ville avec les divers arbitrages qui en ont résulté ?

Le présent ouvrage, qui a pour objet central l’étude du Plan général de reconstruction de Moscou de 1935, propose de nuancer l’histoire urbaine soviétique écrite à travers l’unique prisme de la verticalité du pouvoir. Il met en évidence les nombreuses permanences, matérielles, idéelles et humaines, ainsi que les approches pragmatiques du projet de la part des décideurs, en premier lieu Staline et Kaganovitch.
Servie par une riche iconographie, cette analyse, au-delà du cas moscovite, met en lumière comment les architectes et les urbanistes se positionnent, créent et innovent, dans et malgré un contexte de contrôle absolu.

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] Histoire urbaine n°61 : Dossier : « Cités millénaires du Proche-Orient »

Lundi 11 oct 2021

Le n°61 de la revue Histoire urbaine est parue.

Accédez à la collection en ligne : Histoire urbaine

Sommaire
  • un dossier sur Les Cités millénaires du Proche-Orient coordonné par Pascal Butterlin, Sawssan Alachkar et Suzanne Dibo
  • une étude de Mathieu Fernandez et Maurizio Gribaudi
  • un hommage à Pierre Pinon
  • la rubrique Événements avec deux entretiens à propos d’expositions à Berlin, Lyon et Rouen.
  • trois notes critiques
Contributions membres UMR AUSser
  • Michèle Lambert-Bresson et Annie Térade (membres associées IPRAUS/AUSser) : Hommage à Pierre Pinon
  • Laurent Coudroy de Lille, entretien avec Corinne Jaquand (membre IPRAUS/AUSser) et Antoine Laporte à propos des manifestations, Unvollendete metropole (« Mtropole inachevée »), Berlin, Kronprinzpalais
Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°99 du 30 septembre 2021

Jeudi 30 sep 2021

La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°99 du 30 septembre 2021 est parue : cliquez ici

Vous découvrirez les actualités des membres de l’UMR AUSser (colloques, séminaires, expositions, publications) et des informations relatives à nos thématiques de recherche.

Retrouvez la collection de cette lettre : cliquez ici

Suivez nos actualités en allant aussi sur : FacebookLinkedinPortail documentaire.

La prochaine lettre paraîtra le jeudi 28 octobre 2021.

Pascal Fort

More Posts - Website

[A paraître] « La ville mot à mot » Isabelle Chesneau (dir.) / Éditions Parenthèses, 14 octobre 2021

Mercredi 29 sep 2021

« La ville mot à mot » / Isabelle Chesneau (dir.), Marseille, Éditions Parenthèses, 14 octobre 2021, 1 Vol. (217 p.), Collection Eupalinos, ISBN 978-2-86364-686-1

Accédez à la notice Hal : La ville mot à mot

Contributions auteurs

Isabelle Chesneau (ACS/AUSser), Éric Chauvier, Laurent Coudroy De Lille, Emmanuèle Cunningham Sabot, Laurent Devisme, Leda Dimitriadi (ACS/AUSser), Sarah Dubeaux, Beatriz Fernández, Yankel Fijalkow, Antoine Fleury, Corinne Jaquand (IPRAUS/AUSser), Frédéric Moulène, Bruno Maresca, Virginie Mathé, Soline Nivet (ACS/AUSser), Olivier Ratouis, Belinda Redondo, Géraldine Texier

Résumé

« On le sait bien, les mots ne sont jamais neutres. Qu’il s’agisse de politique publique, d’urbanisme participatif, de marketing territorial ou de labellisation de projets urbains, nombre de pratiques professionnelles nous ramènent au pouvoir du langage, à l’assurance qu’il apporte aux échanges aussi bien qu’au doute qu’il peut installer. Pourtant, les questions langagières sont pour le moins négligées par la recherche urbaine. Pour remédier à ce manque, des architectes, des urbanistes, des sociologues, des historiens et des géographes se penchent ici sur ces termes qui inspirent et orientent la production et la pensée de la ville. Ils s’interrogent sur la façon dont les mots font évoluer les représentations urbaines, parfois même à travers une certaine scénarisation. Les auteurs soulèvent aussi la question des phénomènes émergents qui nécessitent un lexique original. Au fond, comment nommer le nouveau ? Et surtout : les mots nouveaux s’appliquent‐ils à des situations réellement inédites ? » (4e de couverture)

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] « Penser-Faire. Thinking-Making. Quand des architectes se mêlent de construction. When Architects Engage in Construction » / Edited by Pauline Lefebvre, Julie Neuwels, Jean-Philippe Possoz, Éditions de l’Université de Bruxelles, septembre 2021

Mardi 28 sep 2021

« Penser-Faire. Thinking-Making. Quand des architectes se mêlent de construction. When Architects Engage in Construction » / Edited by Pauline Lefebvre, Julie Neuwels, Jean-Philippe Possoz, Éditions de l’Université de Bruxelles, septembre 2021, 1 Vol. (232 p.), ISBN 978-2-8004-1757-8

Accédez au site éditeur : Penser-Faire

Résumé éditeur

This book investigates the growing prominence of making in architecture through a series of case-studies: design-build pedagogies, material experimentations in the design process, the aestheticization of traces of the construction, the use of reclaimed materials, digital fabrication, the crafts attached to raw-earth construction, or practices of self-building. Throughout its eleven chapters, the book interrogates the promises of making in terms of other possible relationships to materials, techniques, actors and the environment.

Contributions membres UMR AUSser
  • Louis Destombes (chercheur AHTTEP/AUSser) : Le détail d’architecture à l’épreuve du réemploi, médiations entre expertise et expression
  • Leda Dimitriadi (chercheure ACS/AUSser) : L’idéologie du continu et l’architecture hyper-standard
Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] « Gouverner avec les habitants » / Dominique Lefrançois et Serge Wachter, Editions Recherche, août 2021

Vendredi 03 sep 2021

« Gouverner avec les habitants » / Dominique Lefrançois et Serge Wachter, Editions Recherche, août 2021, 1 Vol. ( 240 p.), ISBN 978-2-86222-097-0

Cet ouvrage est dédié à Andrei Feraru, architecte-urbaniste, décédé en janvier 2020

Accédez au site éditeur : Gouverner avec les habitants

Présentation de l’ouvrage

La démocratie représentative comme la démocratie ­participative sont aujourd’hui en crise et cela affecte tout particulièrement les quartiers populaires, ceux où se concentrent les grands parcs de logements sociaux. L’implication des habitants dans les politiques qui affectent leur logement et leur cadre de vie y est sinon inexistante, du moins reste très limitée. Un tel déficit de citoyenneté est‑il une fatalité? Non, car des expériences de mobilisation citoyenne se sont multipliées ces dernières années, qui témoignent d’une sensibilité croissante des habitants aux enjeux des politiques de réhabilitation de leur logement et des espaces publics de leurs quartiers. Parallèlement, on observe la montée d’une injonction participative, adressée aux habitants et aux usagers, qui se répand dans les différents secteurs de l’action publique urbaine.

Cet ouvrage explore les mérites et les limites des nouveaux instruments visant à favoriser la participation citoyenne aux politiques d’aménagement. À travers une enquête anthropologique sont aussi examinés les barrières et les moyens possibles d’une amélioration de la prise en compte de la parole citoyenne dans les quartiers marginalisés. Ces réflexions esquissent des voies pour la mise en place de formes nouvelles de la démocratie locale ­permettant de gouverner avec les habitants.

Programme de recherche

Ce livre restitue, en partie, un volet d’une recherche financée par le Joint Programming Initiative Urban Europe dans le cadre d’un appel à projets ERA‑Net cofund Smart Urban Futures et par l’Agence nationale de la recherche intitulé « The regeneration of large-scale Social Housing estates through Living Labs » / SOHOLAB qui s’est déroulé de 2018 à 2020. Cette recherche comparative a été réalisée au sein du Laboratoire AHTTEP/AUSser de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris–La Villette conjointement avec le laboratoire Cosmopolis de l’Université Libre de Bruxelles et le département d’architecture et d’études urbaines du Politecnico de Milan.

L’équipe AHTTEP/AUSser était composée de Cécile Barbier, Andrei Feraru, Nadya Labied, Dominique Lefrançois (ATE), Kristo Nousiainen, Mina Saidi-Sharouz et Serge Wachter.
L’équipe Cosmopolis: Michaël Rickewaert, Nele Aernouts, Jeanne Mosseray. Politecnico de Milan : Francesca Cognetti de Martis, Elena Maranghi.
La coordination administrative et financière de cette recherche a été effectuée par Richard Aroquiame et Annie Edon-souchères, UMR AUSser 3329 du CNRS.

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] Archiscopie n°26 (juillet 2021) : Infrastructure et architecture

Mercredi 01 sep 2021

Le n°26 de juillet 2021 d’Archiscopie est paru.

Accédez au site éditeur : Archiscopie

Sommaire LE THÈME

Réseautopia, l’horizon utopique de l’infrastructure
par Olivier Namias

En finir avec les infrastructures hors sol ?
par Mathieu Mercuriali

Vous avez dit ouvrage d’art ?
par Jean-Pierre Le Dantec

Habiter l’infrastructure au Japon
par Corinne Tiry-Ono

La tentation de la standardisation
par Fabien Bellat

Lyon et sa machine à circuler
par Gabriel Ehret

Scénographie urbaine dans le ballet des flux
par Christine Desmoulins

Structurer le récit
par Philippe Trétiack

Mendes da Rocha : la ville, plutôt à l’horizontale
par Francis Rambert

Infrastructures. Utopies, constructions, mutations, réseaux – 1960-2021
par Christine Carboni

L’ENTRETIEN

SÉBASTIEN MAROT (OCS/AUSser)
“La vraie question aujourd’hui : qu’est-ce qu’un monde ?”
Propos recueillis par Francis Rambert
Philosophe, chercheur, il enseigne en France comme à l’étranger. Sa thèse “Palimpsestuous Ithaca” se veut “un manifeste relatif au suburbanisme”. Avec son exposition “Agriculture and Architecture: Taking the Country’s Side” présentée à la Triennale de Lisbonne en 2019, Sébastien Marot propose d’envisager la question de l’agriculture autrement, même quand elle se dit “urbaine”. Permaculture et agroécologie sont au cœur du débat. Réhabiter et cultiver les territoires est l’un des enjeux dans une recherche de nouveaux équilibres. Regard critique sur l’état du monde.

L’ESPACE CRITIQUE

Tendance
La résurrection du sous-sol

par Richard Scoffier

Dialogue sur le campus grenoblois
par Dominique Amouroux

La boîte noire comme modèle générique
par Francis Rambert

Faire de la contrainte une arme
par Sophie Trelcat

L’industrialisation du bâtiment : géopolitique, imaginaire et héritage
par Guy Lambert (IPRAUS/AUSser)

Itinéraire d’un enseignant-chercheur, Pierre Pinon (1945-2021)
par Alain Borie et Gwenaël Querrien

De la route au tarmac, variations dramatiques
par Rémi Guinard

LA BIBLIOGRAPHIE Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°98 du 21 juillet 2021

Mercredi 21 juil 2021

La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°98 du 21 juillet 2021 est parue : cliquez ici

Vous découvrirez les actualités des membres de l’UMR AUSser (colloques, séminaires, expositions, publications) et des informations relatives à nos thématiques de recherche.

Retrouvez la collection de cette lettre : cliquez ici

Suivez nos actualités en allant aussi sur : FacebookLinkedinPortail documentaire.

La prochaine lettre paraîtra le vendredi 24 septembre 2021.

Le carnet prendra ses vacances d’été ce vendredi 23 juillet et reviendra vous informer le mardi 31 août 2021.

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] « Hector Guimard: Art nouveau to Modernism » / David A. Hanks, Yale University Press, 2021

Mardi 13 juil 2021

« Hector Guimard: Art nouveau to Modernism » / David A. Hanks, Yale University Press, 2021, 1 Vol. (232 p.), ISBN 9780300248364

Edited by David A. Hanks; With essays by Barry Bergdoll, Sarah D. Coffin, Isabelle Gournay, Philippe Thiebaut, and Georges Vigne

Accédez au site éditeur : Hector Guimard

Résumé éditeur

The aesthetic of architect Hector Guimard (1867–1942) has long characterized French Art Nouveau in the popular imagination. This groundbreaking book showcases all aspects of his artistry and recognizes the fundamental modernity of his work. Known for, among other things, the decorative entrances to the Paris Métro and the associated lettering, he often looked to nature for inspiration, and combined materials such as stone and cast iron in unique ways to create designs composed of curves and waves that evoked movement. Guimard broke away from his classical Beaux-Arts training to advocate a modern, abstract style; he also pioneered the use of standardized models for his design objects and experimented with prefabricated designs in his social housing commissions, advancing the technology of the time.

With copious, beautifully reproduced illustrations of his architectural drawings as well as his furniture, jewelry, and textile designs, this volume explores Guimard’s full oeuvre and elucidates the significance of his work to the history of modern art. Essays by an international group of scholars present Guimard as a visionary architect, a shrewd entrepreneur, an industrialist, and a social activist.

Contribution membre UMR AUSser

Isabelle Gournay (Emerita, University of Maryland) membre associée AHTTEP : « Revisiting Guimard’s Auteuils »

Pascal Fort

More Posts - Website

[Parution] « L’aventure du Whole Earth Catalog » / Caroline Maniaque, Les productions du EFFA, juillet 2021

Mercredi 07 juil 2021

« L’aventure du Whole Earth Catalog » / Caroline Maniaque, Les productions du EFFA, juillet 2021

Accédez au site éditeur : cliquez ici

Présentation éditeur

Le livre raconte très précisément la conception et la fabrication d’un magazine, avec sa part de réflexion sur la mise en page et le graphisme, ainsi que sur le management d’une équipe. L’ensemble est largement illustré en noir et blanc par des photographies, des documents d’archives et des pleines pages du catalogue en portfolio. L’ouvrage est aussi le portrait de son fondateur, Stewart Brand, qui inventa le magazine, le développa, puis y mit un terme, tout en redistribuant les profits pour financer les recherches.

C’est un livre qui se lit forcément dans un parallèle entre cette époque et celle que nous vivons actuellement, car le Whole Earth Catalog se pose avant tout en acteur du changement. La conscience des désordres environnementaux est déjà là mais le propos n’est pas de constater ou de dénoncer, il est dans une force de proposition: plutôt que de faire la révolution, il s’agit d’apprendre à penser différemment. À l’inverse de la Modernité, le catalogue ne valorise pas la nouveauté en soi : certains livres peuvent être référencés dans des éditions successives ; les critères de sélection des objets ou produits présentés sont avant tout pragmatiques (utilité, intérêt en termes d’apprentissage, haute qualité ou coût modeste, envoi par la poste) et ne relèvent pas de leur récente mise sur le marché.

Aujourd’hui, les mots ont changé. Le terme de frugalité connaît une belle fortune et l’on parlerait de développement personnel plus que de yoga. Le débat est dominé par les recherches liées à la production de l’énergie et aux alternatives pour pallier la raréfaction des matières premières, plutôt que par le thème de l’autoconstruction. L’envie de changer notre rapport au monde s’est pour bon nombre d’entre nous mué en sentiment d’urgence et la philosophie promue par le Whole Earth Catalog pourrait bien s’avérer incontournable.

Auteur

Caroline Maniaque est architecte et docteure en histoire de l’architecture, chercheure associée IPRAUS/AUSser. Ses travaux sont orientés sur la contre-culture américaine des années 1960 et 1970. Elle est notamment l’auteure de l’ouvrage Go West ! Des architectes au pays de la contre-culture, publié en 2014.

Pascal Fort

More Posts - Website