Actualités du carnet de veille d'AUSser

S'abonner à flux Actualités du carnet de veille d'AUSser
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 47 min 44 sec

[Paru] : Numéro spécial du Bulletin Docomomo France : “Les immeubles de grande hauteur en France, un héritage moderne 1945-1975”

Vendredi 10 avr 2020
© Docomomo France

Numéro spécial du Bulletin Docomomo France : “Les immeubles de grande hauteur en France, un héritage moderne 1945-1975”
Ce numéro spécial du Bulletin Docomomo France est édité et distribué par les éditions Hermann

Accédez à l’annonce : Bulletin Docomomo France

Présentation

Le lecteur, spectateur contemporain du retour en force de la tour urbaine, trouvera certainement une matière critique de choix dans les études de cas développées dans ce nouveau bulletin spécial de docomomo France. La genèse, l’influence des modèles, les singularités, la réception et le devenir, plus simplement l’histoire ce ces objets qui ponctuent le territoire comme autant de clochers de village et concentrent les espoirs comme les incertitudes de la modernité. Les histoires des tours connues et moins connues relatées dans ce bulletin éclairent les relations entre le contexte, les circonstances locales, les situations matérielles et culturelles des immeubles de grande hauteur. La tour comme instrument à la fois économique et symbolique du développement urbain devient rapidement la cible d’une forme de violence critique. La faiblesse des argumentaires dévoile alors le caractère idéologique des débats et explique vraisemblablement, plus que les autres raisons avancées, les destructions et les customisations de toutes sortes dont les ingrédients les plus courants sont la végétalisation et l’éclairage artificiel. Si l’intégrité du beffroi habité de la tour Perret d’Amiens n’a pu être préservée, de belles découvertes sont encore possible entre la précision et la rigueur de l’Européen de Thionville, la plasticité sculpturale des tours de Grenoble, la singularité plastique de celle de La Duchère ou encore le purisme retenu de la tour Viollet àAngers D’autres aspects ouvrent le champ de la réflexion : Les tours d’une région, celles d’une ville, la figure du programme d’une administration choisissant l’archétype de la tour et de son socle comme représentation de sa dimension sociale, la figure de l’architecte de la grande hauteur, celle l’architecte de la série, des manipulations typologiques et des inventions morphologiques.

Les immeubles de grande hauteur ont manifestement besoin de considération. Ils peuvent encore peut-être transmettre aux générations futures une partie des techniques, des ambiances et de l’esthétique de la seconde moitié du XXe siècle. Cette partie du lègue du Mouvement Moderne assure également la cohérence des ensembles urbains auxquels ils confèrent la dignité de l’élévation.
Richard Klein
Président de docomomo France

[Paru] : Docomomo International / le Docomomo Journal 62 : “Cure and Care”

Vendredi 10 avr 2020

Docomomo International / le Docomomo Journal 62 : “Cure and Care”

Accédez au sommaire : Docomomo Journal 62

Docomomo International is launching docomomo journal 62 – Cure and Care.
This issue of Docomomo Journal allows us to analyze and understand how the healthcare has been a stimulating topic on the core of Modern Movement architecture. Due to COVID-19, we face an unprecedented situation, and now more than ever, urban sanitary measures as well health care buildings are a guarantee of civilization.
The theme of docomomo journal 62 could not be more relevant.

Article de membre UMR AUSser

Catherine Maumi (AHTTEP/AUSser) : Landscape architecture according to Olmsted: beyond purifying the air, pacifying the mind

Bourses SFA jeune chercheur : appel à candidatures 2020 (prolongation jusqu’au 12 juin)

Jeudi 09 avr 2020

Le congrès de la SFA “L’art de bâtir en Franche Comté au Siècle des Lumières” ayant été reporté du 10 au 14 septembre, l’appel à candidatures est prolongé jusqu’au 12 juin 2020.

Accédez à l’annonce : Bourses SFA

En 2020 la S.F.A. attribue à des étudiants de moins de 35 ans en master, doctorat ou équivalent en histoire de l’architecture, histoire de l’art et dans le domaine du patrimoine, trois bourses d’un montant de 500 € chacune pour participer au 179e congrès archéologique de France qui se tiendra en Haute-Saône (Vesoul) du 10 au 14 septembre 2020 sur le thème “L’art de bâtir en Franche-Comté au Siècle des Lumières”.

Les étudiants lauréats participeront à la totalité des visites prévues au programme du congrès.

Les candidatures devront être envoyées au plus tard le vendredi 12 juin 2020 à la Société Française d’Archéologie, 5 rue Quinault, 75015 Paris.

Télécharger ICI le dossier de candidature

Appel à articles pour le dossier thématique « Mobilités et socialisations » de la Revue Espaces et Sociétés (date limite : 31 août 2020)

Jeudi 09 avr 2020
Appel AAAMobilités-et-socialisations_vfinale_FR-GB-ESTélécharger

Cet appel à articles veut justement poursuivre la réflexion proposée sur cette double dynamique de socialisation à et par la mobilité initiée par d’autres recherches. Du point de vue des travaux sur la socialisation, l’espace en général et la mobilité en particulier sont des dimensions relativement peu traitées. Dès lors, des contributions pourront explorer les dimensions spatiales, localisées et mouvantes de ce processus. Par exemple, il s’agira de considérer les espaces et trajet vécus comme des supports de réflexivité et d’apprentissage qui varient dans leurs caractéristiques ou au cours des trajectoires sociales des enquêté.e.s, mobilisant leurs différentes propriétés ou appartenances (de genre, de race, de classe).
Concernant les recherches sur les mobilités spatiales, l’objectif est de réunir des articles explorant l’intériorisation des manières de percevoir, de catégoriser les pratiques de mobilités spatiales, notamment dans une approche continue et plurielle de la socialisation faisant varier les contextes de la pratique et les propriétés sociales des enquêté.e.s au fil du temps et des biographies. Enfin, l’appel a pour objectif de faire place à une approche plurielle de la socialisation aux et par les mobilités spatiales. Il est également ouvert à l’ensemble des sciences humaines et sociales et à différentes formes de mobilité spatiale, des plus quotidiennes aux plus exceptionnelles, dans la mesure où elles permettent d’éclairer la double dimension
socialisatrice des mobilités.

Informations pratiques

Coordination du dossier : J.-Y. Authier, L. Belton Chevallier et J. Cacciari

Calendrier
31 août 2020 : date limite de remise des articles
31 octobre 2020 : information aux auteurs et autrices

Format : Les articles attendus seront compris entre 35 000 et 42 000 signes (espaces compris) en incluant notes, références bibliographiques et annexes, mais hors résumés (français, anglais, espagnol).
Les consignes aux auteurs et autrices sont disponibles ici : https://www.editionseres.com/uploads/documents/conditionsPublication/201906112815eas_normes-editoriales-aconsignes-auteurs_07.11.18_diffusion.pdf

Adresses pour la correspondance : Exclusivement en version électronique par courriel aux trois adresses suivantes : jean-yves.authier@univ-lyon2.fr, leslie.belton-chevallier@ifsttar.fr, joseph.cacciari@parisnanterre.fr

Call for papers “Concepts of Sacred Spaces in Architecture and its Description in Literature from Early Modern Times to the Present” (deadline: 30 april 2020)

Jeudi 09 avr 2020
Scientific committee and organization

Scientific committee: Sabine Frommel, Prof. Dr. EPHE Paris-Sorbonne, Hubertus Günther, Prof. em. University of Zurich, Barbara von Orelli-Messerli, PD Dr., Private Docent University of Zurich

Organization: Barbara von Orelli-Messerli, PD Dr. phil. of University of Zurich (UZH

Description

Accédez à l’annonce : Concepts of Sacred Spaces in Architecture

The biennial international conference „A Dialogue of the Arts“, pursues a long-term vision including Early Modern Times up to the present and including all places. It explores the possibilities of widening and enriching the methods of the history of art. The five conferences from 2010 to 2018 dealt with “Descriptions of Architecture in Literature from Early Modern Times to the Present”, first in a general way (2010), then focusing on „Descriptions of Interior Design” (2012), „The Relationship of Exterior and Interior” (2014) and „Reinterpreting Architecture and its Description in Literature” (2016) and finally „The Spatial Turn in Architecture” (2018). The sixth conference will take place from 17th to 18th November 2020 and is devoted to “Concepts of Sacred Spaces in Architecture and its Description in Literature from Early Modern Times to the Present”.

Submissions

Submissions for a 30-minute presentation to the Scientific Committee should be sent by email to barbara.vonorelli@khist.uzh.ch with „CFP Dialogue of the Arts 2016” as subject message. Deadline for proposals : 30 April 2020. The abstracts should include title and a maximum of 500 words; the abstract must be accompanied by a different file with a curriculum vitae (maximum: 1 page), that must include personal identification elements, the submission title, academic affiliation and a selection of a maximum of 5 bibliographic references; notification of acceptance will be announced until 30 May 2020.

Appel à contributions permanent pour “Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (Craup)”

Jeudi 09 avr 2020

Appel à contributions permanent : comptes rendus de thèses et de HDR, recensions d’ouvrages, articles sur des sujets émergeants ou renouvelant les modes d’action des chercheurs, issus de recherches récentes ou en cours.

Pour des instructions détaillées cf. l’appel à article sur le site de la revue

La revue Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère publie dans sa rubrique « Actualités de la recherche » des comptes rendus de thèses et de HDR, des recensions d’ouvrages, des articles sur des sujets émergeants ou renouvelant les modes d’action des chercheurs, des articles scientifiques issus de recherches récentes ou en cours.

Cette rubrique est particulièrement sensible aux travaux qui contribuent à renouveler les objets, les méthodes scientifiques et les perspectives de la recherche architecturale, urbaine et paysagère.
Les comptes-rendus comprendront entre 5 000 et 10 000 caractères (espaces compris), notes, résumé et bibliographie incluses, et 1 ou 2 illustrations.
Les articles ne doivent pas excéder 40 000 caractères (espaces compris), bibliographie et notes incluses (des formats courts sont possibles). 
Ils doivent être accompagnés d’une notice biobibliographique, d’un résumé (français et anglais) et de 5 mots clefs.
Langues acceptées : français, anglais.

[Parue] : La revue d’histoire des chemins de fer n°53

Jeudi 09 avr 2020

La revue d’histoire des chemins de fer n°53 est parue.

Accédez à l’annonce : revue d’histoire des chemins de fer n°53

Présentation

Extrait du site : Du 25 septembre au 14 octobre 2018, Rails & histoire avait eu le plaisir d’embarquer à bord du train de l’Innovation, organisé par la SNCF pour célébrer ses 80 ans. Une des voitures de ce Train Expo, mise à disposition de l’association, nous a permis de présenter une animation interactive, réalisée par notre partenaire Cent millions de pixels, retraçant 180 années d’histoire ferroviaire, et surtout, d’aller à la rencontre de tous les passionnés du rail qui ont visité ce train dans une quinzaine de gares. Rails & histoire avait également organisé, la veille de chaque étape puis à bord du train, une conférence destinée au grand public, sur un thème en lien avec la ville ou la région traversée. Le numéro 53 de La Revue d’histoire des chemins de fer propose à ses lecteurs une version écrite et illustrée de six de ces conférences, proposées par des membres du comité scientifique de l’association et des chercheurs extérieurs. Des transports parisiens au tramway lyonnais, du Réseau breton à la ligne Paris-Toulouse, de la liaison ferroviaire transmanche à la régionalisation des transports dans le Massif central, c’est à une (re)découverte des réseaux ferrés que vous invite ce numéro.

Ce volume voit également la réapparition de rubriques, dont nous souhaitons étoffer, dans les numéros à venir, le nombre et la variété. Nous sommes donc à la recherche d’auteurs susceptibles de nous proposer des articles, des comptes-rendus de lecture d’ouvrages, de conférences, des billets d’humeur, de présenter l’association dont vous faites partie ou encore un objet, un lieu, etc., bien sûr en lien avec l’histoire, le patrimoine ou encore les techniques ferroviaires. Ces contributions seront examinées par le comité de lecture de la Revue avant publication. Nous sommes à votre disposition si vous souhaitez des précisions ou que vous nous fassions parvenir les recommandations aux auteurs. Envoyez vos propositions à contact@ahicf.com .

Revue en ligne

Vous pouvez retrouver en texte intégral certains numéros de cette revue sur OpenEdition Journals : du 24-25 de 2002 au n°45 de 2014.

Report du Festival de l’histoire de l’art en 2021

Lundi 06 avr 2020

En raison de la crise sanitaire qui touche aujourd’hui le monde entier et des incertitudes qui en découlent, l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau, en concertation avec le ministère de la Culture, ont décidé de reporter la prochaine édition du Festival de l’histoire de l’art qui devait se dérouler les 5, 6 et 7 juin prochains.

La dixième édition de ce grand rendez-vous des acteurs et amateurs de l’histoire de l’art aura donc lieu les 4, 5 et 6 juin 2021, avec pour pays invité le Japon et pour thème, le plaisir. Grâce au soutien de tous les partenaires et mécènes qui s’impliquent durablement pour donner au Festival de l’histoire de l’art un rayonnement national et international, l’équipe d’organisation est mobilisée pour assurer le succès de cette prochaine édition et répondre aux attentes nombreuses que le public a d’ores et déjà exprimées.

Télécharger le communiqué de presse en suivant ce lien

[En ligne] : Synthèse du colloque “Habiter au XXIe siècle les édifices des années 1950-1970”, Firminy, 2018

Lundi 06 avr 2020

Synthèse du colloque ” Habiter au XXIe siècle les édifices des années 1950-1970 “ qui s’est tenu à Firminy (Loire) dans la maison de la Culture de Le Corbusier, les 15 et 16 novembre 2018.

Accédez aux documents en ligne sur le site du Ministère de la culture : Habiter au XXIe siècle

Organisateur

Ce colloque co-organisé par le ministère de la Culture et l’ENSA de Saint-Étienne s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel de recherche (2016-2020) “Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle”

Autour des équipes de recherche des 1ère et 2ème sessions du programme (2016 et 2017), il associait élus, acteurs et experts pour débattre des questions suivantes : 
      1- l’habiter comme révélateur de la valeur et de la capacité d’évolution de l’existant ;
      2- les promesses de l’édifice ;
      3- les apports de la recherche dans les dynamiques de décision et d’action.

Pour information ou rappel, ce programme de recherche incitatif piloté par le ministère de la Culture mobilise aujourd’hui 19 équipes pluridisciplinaires de recherche dont les responsables scientifiques sont des enseignants-chercheurs des ENSA.

Informations

La composition des comité de pilotage et comité scientifique du programme, les appels à projets successifs et les résumés des projets lauréats sont accessibles ici : cliquez ici

Pour tout renseignement concernant ce programme, vous pouvez contacter Mme Isabelle Bertrand, chargée de mission au BRAUP : isabelle.bertrand@culture.gouv.fr

[Paru] : “Mettre en récit l’urbanité des métropoles portuaires : architecture et mondialisation des formes urbaines : Gênes, Le Havre, New York (1945-2015)” / Pierre Gras, Presses universitaires de Rennes, 2020

Dimanche 05 avr 2020

“Mettre en récit l’urbanité des métropoles portuaires : architecture et mondialisation des formes urbaines : Gênes, Le Havre, New York (1945-2015)” / Pierre Gras, Presses universitaires de Rennes, 2020, 1 Vol. (246 p.), ISBN : 978-2-7535-7899-9

Accédez au site éditeur : Mettre en récit l’urbanité des métropoles portuaires

Résumé

Les espaces portuaires historiques de Gênes, du Havre et de Brooklyn à New York constituent un véritable « laboratoire » permettant d’observer à quel point, sur la longue durée, l’évolution de leur urbanité est à la fois singulière et contrastée. Un temps écartées des grandes « routes » de la mondialisation, les métropoles portuaires y sont revenues de plain-pied, sous des formes et par des itinéraires qui leur sont propres. Elles les rendent désormais plus attractives, en particulier grâce à de « grands récits » auxquels les sociétés contemporaines sont attentives et que cet ouvrage original contribue à décrypter.

[Paru] : “L’émotion Notre-Dame” / Sébastien Le Pajolec & Bertrand Tillier, Editions B2, mars 2020

Dimanche 05 avr 2020

“L’émotion Notre-Dame” / Sébastien Le Pajolec & Bertrand Tillier, Editions B2, mars 2020, 1 Vol. (240 p.), Collection Documents, ISBN : 978-2-36509-112-1

Accédez au site éditeur : L’émotion Notre-Dame

Résumé

Rarement « l’architecture » défraie « les médias ». Qu’avons-nous vu à Notre-Dame de Paris le soir du 15 avril 2019 ? Un incendie, un drame du patrimoine évidemment, mais pas seulement. En quelques heures, l’édifice s’est métamorphosé en un monument mondial composé d’images et de tweets, de discours et de stories Instagram. Chacun a raconté sa cathédrale, a exprimé sa tristesse. Ce livre s’attache à explorer cette émotion collective, en envisageant la construction médiatique de l’incendie de la cathédrale comme fait social, culturel et d’actualité suscitant passions et angoisses – de la nostalgie du roman national à la peur du terrorisme. Bref, une visite guidée du dédale médiatique, citoyen et individuel dans lequel s’est forgée « l’émotion Notre‑Dame ».

Appel à contribution pour la Revue « Espaces et sociétés » : Écologie d’abondance, écologie populaire : relire les espaces périurbains (date limite : 01 octobre 2020)

Vendredi 03 avr 2020
Résumé

Ce dossier souhaite renouveler les débats autour de deux objets de controverses : la « durabilité » et les inégalités écologiques, d’une part, les espaces périurbains, d’autre part. S’ils ont été abordés ces dernières années dans la revue Espaces et sociétés, il s’agit de les repenser ensemble, en des lieux où les classes moyennes et populaires apparaissent spécialement diverses et hétérogènes.

Accédez à l’annonce Calenda : Écologie d’abondance, écologie populaire

Modalités de proposition

Les propositions seront examinées en double aveugle par 2 membres au moins du comité de rédaction de la revue (https://www.cairn.info/revue-espaces-et-societes.htm?contenu=apropos) et éventuellement des experts externes.

Envoi des articles au plus tard le : 1er octobre 2020

Adresse pour la correspondance
exclusivement en version électronique par courriel aux deux adresses suivantes : laurence.costes@u-pec.fr, phamman@unistra.fr

Appel à contribution pour les VIIIe journées doctorales en paysage (date limite : 15 juillet 2020)

Vendredi 03 avr 2020

Ces journées auront lieu les 6 et 7 octobre 2020, Organisées sous l’égide du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Agrocampus Ouest, Angers, France

Accédez à l’annonce sur Calenda : journées doctorales en paysage

Objectifs

Les Journées Doctorales en Paysage visent à rassembler des doctorants et de jeunes chercheurs dont les travaux portent sur le paysage, selon des approches disciplinaires variées. Elles permettent de constituer un état de l’art des travaux de recherche relatifs au paysage. Les échanges interdisciplinaires y sont favorisés, ainsi que les confrontations de points de vue et de méthodes. A l’occasion de ces 8èmes journées, l’innovation sera particulièrement mise en avant : nouveaux questionnements, nouvelles méthodes de recherche et types d’expérimentations, formes et supports de communication alternatifs (supports audiovisuels, graphiques ou autre), relations aux différents métiers du paysage… 

Résumé

Les journées doctorales en paysage visent à rassembler des doctorants et de jeunes chercheurs dont les travaux portent sur le paysage, selon des approches disciplinaires variées. Elles permettent de constituer un état de l’art des travaux de recherche relatifs au paysage. Les échanges interdisciplinaires y sont favorisés, ainsi que les confrontations de points de vue et de méthodes. À l’occasion de ces VIIIe journées, l’innovation sera particulièrement mise en avant : nouveaux questionnements, nouvelles méthodes de recherche et types d’expérimentations, formes et supports de communication alternatifs (supports audiovisuels, graphiques ou autre), relations aux différents métiers du paysage…

Modalités de soumission

Les réponses à l’appel à communications doivent comporter un résumé de 1500 caractères (espaces non compris et bibliographie incluse). Les propositions sont à transmettre en fichier pdf à l’adresse suivante : doctoralesenpaysage@agrocampus-ouest.fr 

[en ligne] Où trouver des ouvrages en ligne ? – Equipe Lab&doc – Avril 2020

Jeudi 02 avr 2020

Les Lab&doc ont décidé d’aller pour vous à la découverte des sites, bibliothèques numériques, catalogues, plateformes pour ainsi vous les lister et vous permettre de repérer, consulter des ouvrages en ligne dans le monde entier.

Episode 2 de la nouvelle série des Lab&doc sur les ressources en ligne !  : 
Où trouver des ouvrages en ligne : https://labedoc.hypotheses.org/7565

Cette liste n’est pas exhaustive. Si vous aviez connaissance d’autres sites, n’hésitez pas à nous les communiquer pour enrichir ce référencement.

Les Lab&doc regroupe les documentalistes des laboratoires des ENSA.

Notre carnet de bibliothèque Lab&doc présente des outils en gestion de l’information scientifique en architecture, paysage et urbanisme et propose des conseils méthodologiques pour rechercher de l’information, mais aussi gérer, diffuser et valoriser les publications scientifiques.   

Les Lab&doc à votre service !

[Paru] : “Représenter les paysages hier et aujourd’hui : approches sensibles et numériques” / Édité par Pascal Bouvier, Dominique Pety, Presses universitaires Savoie Mont Blanc, mars 2020

Lundi 30 mar 2020

“Représenter les paysages hier et aujourd’hui : approches sensibles et numériques” / Édité par Pascal Bouvier, Dominique Pety, Presses universitaires Savoie Mont Blanc, mars 2020, 1 Vol. (192 p.), ISBN-13 : 9782377410088

Accédez au site éditeur : Représenter les paysages hier et aujourd’hui

Contribution membre UMR AUSser

Frédéric Pousin (IPRAUS/AUSser) : L’image malléable dans le corpus de l’Observatoire photographique du paysage de Vanoise

Résumé

L’ouvrage collectif Représenter les paysages hier et aujourd’hui. Approches sensibles et numériques s’interroge sur diverses formes de descriptions, de représentations, de restitutions de paysages, à partir de sources littéraires, iconographiques, historiographiques, de collections botaniques, numismatiques, etc., mais aussi des nouveaux dispositifs numériques par lesquels nous appréhendons aujourd’hui les paysages: captations photographiques régulièrement reconduites des Observatoires photographiques des paysages; bases de données qui numérisent les fonds patrimoniaux (bibliothèques, musées) autour de la thématique du paysage; enfin nouvelles applications numériques (modélisation 3D, jeu vidéo, mobile game…) et pratiques artistiques post-photographiques qui s’appuient sur l’image en réseau. La dimension participative et l’impact sur le grand public de ces dispositifs sont questionnés, de même que les mutations de notre conception contemporaine du paysage: est-il toujours source de savoirs et de représentations qui passent par des dispositifs de classement, ou n’échappe-t-il pas de plus en plus, dans des expériences sensibles variées, directes ou médiatisées, à nos diverses tentatives de cadrage? Comment peut-on par ailleurs établir, de l’image en ligne au paysage in situ, et vice versa, un va-et-vient fécond qui nous laisse pleine conscience, d’une part, des potentialités et des limites des nouvelles spatialités virtuelles, et nous alerte, d’autre part, sur les dégradations des paysages et sur l’attention dont ils ont instamment besoin, pour demeurer le lieu d’une cohabitation environnementale, et, pour l’homme, le foyer nécessaire mais provisoire d’un ancrage?

[Parue] : Lettre n°83 du 30 mars 2020 : “Les nouveautés du Carnet de l’UMR AUSser”

Lundi 30 mar 2020

La lettre “Les nouveautés du carnet de l’UMR AUSser” n°83 du 30 mars 2020 est parue.

Vous y trouverez les nouveautés (appels, événements, publications) repérées et publiées sur le Carnet de veille de l’UMR AUSser.

Accédez à cette lettre : Lettre n°83

La prochaine lettre sortira le jeudi 30 avril 2020.

Nous vous souhaitons bon courage en cette période de confinement.

[En ligne] “Où trouver une thèse en ligne ? / Equipe Lab&doc, mars 2020

Lundi 30 mar 2020

Les Lab&doc ont décidé d’aller pour vous à la découverte des sites, bibliothèques numériques, catalogues, plateformes pour ainsi vous les lister et vous permettre de repérer, consulter des thèses en ligne dans le monde entier.

Accédez à l’information sur Lab&doc : cliquez ici.

Cette liste n’est pas exhaustive. Si vous aviez connaissance d’autres sites, n’hésitez pas à nous les communiquer pour enrichir ce référencement.

Les Lab&doc regroupe les documentalistes des laboratoires des ENSA.

Notre carnet de bibliothèque Lab&doc présente des outils en gestion de l’information scientifique en architecture, paysage et urbanisme et propose des conseils méthodologiques pour rechercher de l’information, mais aussi gérer, diffuser et valoriser les publications scientifiques.   
Les Lab&doc à votre service .  

[En ligne] Journal “Après la révolution” n°1 : Santé publique

Lundi 30 mar 2020

Journal “Après la révolution” n°1 : Santé publique, décembre 2019.

En ligne en version intégrale : “Après la révolution” n°1

Le journal Après la révolution, publié par Riot éditions (https://riot-editions.fr/), est un journal d’application de la pensée architecturale à d’autres objets que la production de bâti.

Face au contexte actuel, il est apparu nécessaire au comité de rédaction d’Après la révolution de rendre compte le plus largement possible du travail mené dans le numéro 1 du journal, portant précisément sur la santé publique.

Nous diffusons donc ce contenu librement, dans l’espoir qu’il puisse être utile.

La gratuité n’est pas le modèle économique de notre journal, l’intégralité de ce numéro est produit bénévolement, mais les circonstances amènent à réagir et à diffuser ces 40 textes.

[Paru] : “Le petit commerce dans la ville-monde” / sous la direction de Antoine Fleury, Matthieu Delage, Lucine Endelstein, Hadrien Dubucs, Serge Weber, L’oeil d’or, mars 2020

Lundi 30 mar 2020

“Le petit commerce dans la ville-monde” / sous la direction de Antoine Fleury, Matthieu Delage, Lucine Endelstein, Hadrien Dubucs, Serge Weber, L’oeil d’or, mars 2020, Collection Critiques et cités, ISBN 978-2-490437-01-6
Publication du Labex Futurs urbains

Accédez au site éditeur : Le petit commerce dans la ville-monde

Contributeurs

Nadia Arab, École d’urbanisme de Paris, Lab’Urba (Laboratoire d’urbanisme), Magda Bolzoni, Università degli Studi di Torino, Dipartimento di Culture, Politica e Società, Stéphane Cadiou, Université Jean Monnet de Saint-Étienne, Triangle, Marie Chabrol, Université de Picardie-Jules-Verne, Habiter le monde, Ya Han Chuang, Université Toulouse-Jean-Jaurès, LabEx SMS (Laboratoire d’excellence Structurations des mondes sociaux) et LISST (Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires), Éric Charmes, Université de Lyon, RIVES (Recherches interdisciplinaires ville, espace, société), composante d’EVS (Environnement Ville Société), Mathilde Costil, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, CRAG (Centre de recherches et d’analyses géopolitiques), Agnès Deboulet, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, LAVUE (Laboratoire architecture ville urbanisme environnement), Anthony Goreau-Ponceaud, Université de Bordeaux, LAM (Les Afriques dans le monde) et Institut français de PondichérySébastien Jacquot, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, EIREST (Équipe interdisciplinaire de recherches sur le tourisme), Joanne Le Bars, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP (Analyse comparée des pouvoirs) et IRD (Institut de recherche pour le développement), Christine Lelévrier, École d’urbanisme de Paris, Lab’Urba (Laboratoire d’urbanisme), Anne-Cécile Mermet, Sorbonne Université, ENeC (Espaces, nature et culture)
Yoan Miot, École d’urbanisme de Paris, LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)
Marie Morelle, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, PRODIG (Pôle de recherche pour l’organisation et la diffusion de l’information géographique), Julie Picard, Université de Bordeaux, Passages, Clément Rivière, Université de Lille, CERIES (Centre de recherches individus, épreuves, sociétés), Giovanni Semi, Università degli Studi di Torino, Dipartimento di Culture, Politica e Società
Nabil Zouari, Université de Lyon, RIVES (Recherches interdisciplinaires ville, espace, société), composante d’EVS (Environnement Ville Société), Sharon Zukin, City University of New York, Brooklyn College and CUNY Graduate Center

Résumé

LE PETIT COMMERCE est souvent abordé sous l’angle de son déclin ou de sa disparition. En réunissant à la fois des géographes, des urbanistes, des sociologues et des politistes, cet ouvrage invite à changer de regard sur cet élément essentiel du paysage urbain encore insuffisamment étudié par les sciences sociales. Sans nier les effets de la concurrence des grandes surfaces ou du e-commerce, il s’agit de considérer le petit commerce comme un lieu d’innovation et de ressources sociales, de reconnaître la capacité de renouvellement des commerçants.

La métropole parisienne et les grandes villes françaises offrent un terrain d’observation particulièrement riche pour saisir les métamorphoses du petit commerce. Trois entrées sont mobilisées : l’altérité et la diversité, les quartiers populaires, et enfin les facteurs exogènes auxquels doivent faire face les commerçants. À partir d’analyses finement contextualisées, l’ouvrage dessine les contours d’une scène marchande diversifiée et mouvante. Le petit commerce y apparaît à la fois comme un révélateur et comme un acteur des changements qui traversent des sociétés de plus en plus ouvertes sur le monde.

En apportant un éclairage précieux sur des catégories de commerce ou des quartiers encore peu documentés, l’ouvrage développe une approche renouvelée du (petit) commerce qui permet de mieux saisir le changement urbain, culturel et social dans les grandes villes mondialisées.

[Paru] : “L’urbain par l’image : collaborations entre arts visuels et sciences sociales” / sous la direction de Cécile Cuny, Alexa Färber, Anne Jarrigeon, Creaphis éditions, mars 2020

Lundi 30 mar 2020

“L’urbain par l’image : collaborations entre arts visuels et sciences sociales” / sous la direction de Cécile Cuny, Alexa Färber, Anne Jarrigeon, Creaphis éditions, mars 2020, 1 Vol. (254 p.), ISBN 9782354281519
Publication du Labex Futurs urbains

Accédez au site éditeur : L’urbain par l’image

Contributeurs

Florine Ballif, Philippe Bazin, Sylvaine Conord, Éliane de Latour, Sophie Greiller, Lucinda Groueff, Arlette Hérat, Christian Lallier, Yuca Meubrink, Nadja Monnet, Vivianne Perelmuter, Aurélie Pétrel, Sonja Preissing, Maude Reitz, Bernard Renoux, Lourdes Segade, Hortense Soichet, Lina Tegtmeyer, Christiane Vollaire

Résumé

Une conviction fonde ce livre : images, discours et pratiques lient les arts visuels aux sciences humaines et sociales dans le champ des études urbaines. Cette proximité n’est pas seulement métaphorique mais repose sur des affinités théoriques et concrètes expérimentées notamment lors de collaborations entre artistes, chercheuses et chercheurs.
Malgré une histoire déjà ancienne et la bonne réception critique qu’elles suscitent, les collaborations entre arts et sciences humaines et sociales n’en continuent pas moins de poser problème. Nombre de personnes impliquées dans la création et dans la recherche revendiquent une double appartenance à l’art et à la science et l’idée d’une « pensée par l’image ». L’injonction courante faite par leurs pairs de séparer des domaines d’activité, pourtant articulés dans la pratique, renforce la difficulté de leur positionnement à l’intersection de disciplines dont ils et elles bousculent les frontières.
Fidèle à une tradition ethnographique, ce livre analyse le fonctionnement même des collaborations, leurs pratiques, leurs temporalités, leurs arrangements matériels, leurs ­objets, leurs techniques, leurs références et leurs catégories. Les œuvres en commun conduisent à inventer des formes et à envisager de nouvelles esthétiques dans le processus de travail comme dans ses restitutions. Ce livre ­réunit des artistes, des chercheuses et chercheurs de différentes générations. En les invitant à ouvrir la boîte noire de leurs collaborations, nous proposons d’explorer les promesses qui les lient lorsqu’elles ou ils travaillent ensemble.

Pages