Actualités du carnet de veille d'AUSser

S'abonner à flux Actualités du carnet de veille d'AUSser
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 51 min 49 sec

[Paru] : “On n’est pas des robots : ouvrières et ouvriers de la logistique” / sous la direction de (et photographies) Cécile Cuny, Créaphis éditions, mars 2020

Lundi 30 mar 2020

“On n’est pas des robots : ouvrières et ouvriers de la logistique” / sous la direction de (et photographies) Cécile Cuny, Créaphis éditions, mars 2020, 1 Vol. (216 p.), ISBN 9782354281601
Publication du Labex Futurs Urbains

Accédez au site éditeur : On n’est pas des robots

Résumé

Que sait-on des mondes ouvriers de la logistique ? Que sait-on des gestes multiples qui font passer chaque jour des marchandises de main en main, de machine en machine ? Dans les territoires du périurbain des grandes agglomérations européennes s’active une population d’ouvrières et d’ouvriers exerçant divers métiers liés aux activités de tri, de stockage, de magasinage, de préparation de commandes, de manutention et d’acheminement. Opérations complexes, à peine visibles, où il n’entre pas moins de force que de savoir-faire, dont on mesure l’importance lorsque le moindre dysfonctionnement enraye le mécanisme des flux quotidiens et lorsque les rouages de la chaîne de production se bloquent.
Les terrains de recherche en France et en Allemagne, à Marne-la-Vallée, Orléans, Dietzenbach (près de Francfort-sur-le-Main) et Kassel, ont été explorés par une équipe composée de sociologues et de photographes. Cette enquête originale a nourri deux régimes d’écriture : celui, scientifique, de l’analyse d’un milieu technique, économique et social et celui, esthétique et sensible, de la création sous la forme d’observatoires et d’itinéraires photographiques.
Ce livre, retraçant des rencontres et des parcours, accorde une part importante et une grande attention à la parole et aux lieux de vie des ouvrières et des ouvriers qui affirment volontiers : « on n’est pas des robots ! » Rendre visible une partie de l’univers social de ces travailleuses et travailleurs, tel est le but de cet ­ouvrage.

[En ligne] Plateformes de revues en sciences humaines et sociales

Samedi 28 mar 2020

Plusieurs plateformes de revues vous proposent en accès libre des collections de revues en sciences humaines et sociales : OpenEditions Journal, Persée, Cairn, Erudit.
Dans ce billet vous seront présentés celles-ci.
Vous pourrez ainsi récupérer des articles en architecture, géographie, histoire de l’art, histoire technique, paysage, urbanisme, sociologie.

mais vous avez aussi :
BibCnrs : plateforme du CNRS accessible via des codes d’accès.
Hal (Hyper Article en Lien) : L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. Des articles en ligne en accès ouvert en version intégrale.
Paperity : C’est un agrégateur multidisciplinaire de revues librement accessibles. Tous les articles indexés suivent la voie dorée, dont le modèle hybride, et ont été évalués par les pairs. Il donne déjà accès à plus de 160 000 articles, extraits de 2 000 revues.

Pour avoir une liste de plateformes, portails et catalogues où vous trouverez des documents en ligne en version intégrale : Portail documentaire AUSser

Plateformes de revue Plateforme OpenEditions Journal
  • C’est quoi ? : OpenEdition Journals est une plateforme de revues en sciences humaines et sociales. Fondée en 1999 sous le nom Revues.org, elle accueille aujourd’hui plus de 450 publications en ligne, soit 150 000 articles, dont 95 % sont en accessible en texte intégral. En 2017, les sites d’OpenEdition Journals ont reçu chaque mois une moyenne de 4 millions de visites.
  • Recherche par discipline :
Plateforme Persée Plateforme Cairn
  • C’est quoi ? : Cairn.info est né de la volonté de quatre maisons d’édition (Belin, De Boeck, La Découverte et Erès) ayant en charge la publication et la diffusion de revues de sciences humaines et sociales, d’unir leurs efforts pour améliorer leur présence sur l’Internet, et de proposer à d’autres acteurs souhaitant développer une version électronique de leurs publications, les outils techniques et commerciaux développés à cet effet. Vous y trouverez 516 collections de revues.
  • Recherche par disciplines :
Plateforme Erudit Moteurs de recherche spécialisés

DOAJ (Directory of Open Access Journal) : plateforme pluridisciplinaire qui recense les revues académiques en ligne répondant aux critères suivants : articles en texte intégral; articles en libre accès (gratuit) ; articles relus par des comités de lecture.

Jurn.org   :  moteur de recherche à l’origine disciplinaire et centré sur les articles gratuits dans les domaines des Arts, Humanités et Sciences Sociales.

FreeFullPdfmoteur de recherche centré sur les articles gratuits dans les domaines des Arts, Humanités et Sciences Sociales.

Appel à contribution “Beyond creative cities – people, places, innovation” (date limite : 31 mai 2020)

Vendredi 27 mar 2020
Organisation

Le workshop « Beyond Creative Cities » se déroulera du 8 au 10 Octobre 2020 à Nantes. Ce workshop est organisé par les programmes de recherche SCAENA (financé par l’Agence Nationale de la Recherche) et DEMEXTRA (financé par le PUCA – Plan Urbanisme Construction Architecture). Il s’inclue dans l’événement “Nantes, Capitale Européenne de l’Innovation”, organisé par Nantes Métropole, qui a reçu le prix de Capitale européenne de l’innovation en 2019, récompensant notamment sa capacité à impliquer les citoyens dans un façonnement commun de la ville. 

Accédez à l’annonce : Beyond creative cities

Résumé

Le workshop « Beyond Creative Cities » a pour objectif de réunir des chercheurs, des professionnels et des organisations publiques et privées et d’aborder les questions des modèles d’innovation, des relations entre activités artistiques et technologies digitales, de l’innovation territoriale et de la fabrique de la ville. 

Modalités de soumission

Les propositions de communication consistent en un résumé en français ou en anglais (mais la conférence aura lieu en anglais) et ne doivent pas excéder 3000 mots.
Les résumés doivent être soumis au plus tard le 31 mai 2020 par email à clemence.guillemont@univ-angers.fr ou via le site internet du colloque (https://bcc2020.sciencesconf.org/).

Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser à : Clémence Guillemont, ingénieure d’études pour le programme SCAENA : clemence.guillemont@univ-angers.fr 

Appel à contributions pour la revue “Exercice(s) d’architecture” (date limite : 6 avril 2020)

Vendredi 27 mar 2020

Exercice(s) d’architecture, La revue de l’Ecole Nationale Supérieure Nationale d’Architecture de Bretagne

Accédez à l’annonce : Exercice(s) d’architecture

Résumé

À l’heure de la transition écologique, le monde de l’architecture est traversé par beaucoup d’interrogations et de remises en cause. L’incertitude amène à trouver des parades souvent un peu rapides et de court terme. L’une d’elles réside dans l’importance prise par l’hyperspécialisation programmatique dans les concours d’architecture (tant publics que privés) et la fétichisation du programme qui déshumanise la commande en la réduisant à des tableaux surfaciques. Cet hyperprogramme, dernier avatar en date du fonctionnalisme hérité du Mouvement moderne, peut‐être questionné et pose en filigrane la question du rôle de l’architecte. Cependant, au‐delà de la figure de l’architecte, il paraît nécessaire de s’interroger sur l’architecture elle‐même. Comment peut‐on aborder d’un point de vue théorique, mais aussi pratique l’autonomie de l’architecture ? Ne serait‐elle que la transcription volumétrique de fonctions préalablement identifiées et quantifiées ? Ou alors devons‐nous rechercher l’écart entre fonction et forme pour favoriser son évolution et sa transformation ?

Modalités de soumission et sélection des propositions
  • LUNDI 6 AVRIL 2020 : proposition d’article devant comprendre un titre provisoire, un résumé (500 à 1 000 caractères maxi, espaces comprises), un angle défini, les coordonnées des auteurs et un visuel libre de droits au format portrait. À envoyer à Béatrice Durand, à l’adresse suivante : revue.ensab@rennes.archi.fr

[En ligne] : “Synthèse des ateliers du territoire Paris Est Marne&Bois – 2018/2019” / APUR, mars 2020

Vendredi 27 mar 2020

“Synthèse des ateliers du territoire Paris Est Marne&Bois” – 2018/2019 / APUR, mars 2020

Accédez au document en ligne : ateliers du territoire Paris Est Marne&Bois

Résumé

Le territoire a souhaité être accompagné pour ce travail par l’Apur dont il est partenaire et par le CAUE 94 pour leur connaissance du territoire et leur expérience. 
Les ateliers se sont tenus de juin 2018 à avril 2019. Ils ont regroupé les services des communes et de l’Etablissement public territorial ainsi que des partenaires extérieurs invités en fonction des thèmes abordés, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et le Conseil de développemnt (CODEV) du Val-de-Marne sur les questions économiques, le syndicat mixte Marne Vive sur les questions environnementales. 

Chaque atelier a exploré une thématique particulière : 
1. Environnement – nature – biodiversité – risques et nuisances
2. Patrimoine et paysage
3. Économie : centralités dans le territoire, commerces, zones d’activités économiques (ZAE), mixité fonctionnelle
4. Organisation urbaine : tissus urbains, quartiers de gare, déplacements
5. Logement et habitat

Appel à projets 2020 des International Research Project en SHS (date limite : 30 avril 2020)

Vendredi 27 mar 2020

L’appel à projets 2020 des International Research Project dans le domaine des sciences humaines et sociales est ouvert jusqu’au 30 avril 2020.

Accédez à l’annonce : International Research Project

Orientation générale du dispositif IRP

L’outil de coopération internationale IRP (International Research Project) est destiné à consolider des collaborations déjà établies à travers des échanges scientifiques de courte ou moyenne durée pour des réunions de travail, des activités de recherche communes (y compris des recherches de terrain), l’encadrement d’étudiants ou l’organisation de séminaires entre un laboratoire du CNRS et des laboratoires d’au plus deux pays. L’IRP permet de mettre en œuvre un projet de recherche défini conjointement et fait l’objet d’une co-coordination.

Pour les projets ayant pour partenaires des équipes européennes, l’IRP est également destiné à favoriser l’obtention de contrats s’inscrivant dans la constitution de l’Espace Européen de la Recherche et donc une participation aux programmes européens relevant futur programme Horizon Europe (ERC, Bourses Marie Curie, projets collaboratifs). Il peut également préfigurer le montage d’un International Research Laboratory (IRL).

Appel à projets 2020 des International Research Network en SHS (date limite : 30 avril 2020)

Vendredi 27 mar 2020

L’appel à projets 2020 des International Research Network  dans le domaine des sciences humaines et sociales est ouvert jusqu’au 30 avril 2020.

Accédez à l’annonce : International Research Network

Orientation générale du dispositif IRN

L’outil de coopération internationale IRN (International Research Network) est destiné à consolider les animations scientifiques autour d’une thématique partagée ou d’une infrastructure de recherche, réalisées à travers des ateliers, des séminaires scientifiques ou des écoles thématiques. Ces manifestations sont organisées indifféremment par les partenaires impliqués dans l’IRN, dans leurs locaux et pays respectifs. Pour les projets ayant pour partenaires des équipes européennes, l’outil IRN a également pour vocation de favoriser l’obtention de contrats s’inscrivant dans la constitution de l’Espace Européen de la Recherche par le dépôt, par le consortium de l’IRN, de projet(s) dans le futur programme Horizon Europe.

L’IRN vise à faciliter la mobilité d’équipes de recherche en Europe et dans le monde. Cet outil est adapté à des groupes d’au moins 3 équipes dans au moins 2 pays dont un laboratoire CNRS en France. L’implication des parties au projet se fera par un échange des lettres d’engagement institutionnel. Il conviendra de veiller à ne pas dépasser une limite de 10 partenaires institutionnels français et internationaux, qui sont les tutelles des équipes constituant le core group du réseau. Il est par ailleurs possible de constituer une liste nominative de collègues qui seront bénéficiaires des crédits de l’IRN et impliqués dans ses activités de la même manière, mais dont les institutions de rattachement ne feront pas partie du cercle principal (core group) des partenaires du projet.

Appel à communications pour le congrès international “Nouvelles et anciennes routes de la soie : discours et savoirs” (date limite : 25 mai 2020)

Vendredi 27 mar 2020

Appel à communications pour le congrès international “Nouvelles et anciennes routes de la soie : discours et savoirs” qui aura lieu à Montpellier, 12-14 novembre 2020

Accédez à l’annonce : routes de la soie

Coordination

Abdenbi LACHKAR (Université Paul Valéry, Montpellier3) Nancy BALARD (Université Paul Valéry, Montpellier3) Mariarosaria GIANNINOTO (Université Paul Valéry, Montpellier3)Félix Jun MA (Université Paul Valéry, Montpellier3)Laurence DENOOZ (Université de Lorraine) Salam DIAB-DURANTON (Université Grenoble Alpes) Hayssam KOTOB (Université Libanaise)

Présentation

Cette première édition du congrès « Routes de la soie », qui s’inscrit dans la continuité des travaux du congrès « Langues, cultures et médias en Méditerranée » qui s’est ouvert à la Chine dans sa précédente édition, attend des contributions et des recherches inédites rendant compte de l’ensemble des caractéristiques linguistiques, discursives, culturelles, historiques, sociologiques, politiques et géostratégiques des routes de la soie.

En insistant sur la transdisciplinarité et pluridisciplinarité, elle privilégiera les propositions de communication qui inscrivent les routes de la soie dans les axes de recherche suivants :

  • Histoire des routes de la soie et leur prise en charge par les anciennes et les nouvelles sociétés
  • Enjeux géopolitiques liés à la nouvelle route de la soie
  • Langues et discours : plurilinguisme et contact des langues, circulation de mots et des expressions, lexique et lexicographie
  • Discours politiques et médiatiques : usages, perceptions et représentations
  • Textes, discours, traduction et terminologie : interculturalité, stéréotypages et représentations en société
  • Enseignement-apprentissage des langues-cultures, migration, traduction
  • Littératures modernes et anciennes, traduction et traductologie : l’unique et le multiple,emprunt et transfert,
  • NTIC, méthodes d’application et d’appréciation
  • Médias classiques, nouveaux médias, géopolitique et sociétés : compétences en analyseet applications sur le terrain
  • Nouveaux médias, innovation, intelligence et identité : sécurité et durabilité
  • Outils numériques et/ou langues : méthodes de conception, d’évaluation et enjeux théoriques et stratégiques.
  • Traditions, patrimoine, communication et interculturalité
Modalités de soumission

Les propositions de communication, accompagnées d’un résumé compris entre 350-500 mots et d’un CV synthétique d’une page, sont à envoyer avant le 25 mai 2020 à : lachkarabdenbi@gmail.com
Le Comité scientifique examinera ces propositions et donnera ses réponses avant le 30 juin 2020.
Langues du congrès : français, anglais, arabe, chinois
Une publication est prévue des travaux sélectionnés par le comité scientifique dans un ouvrage collectif.
Frais d’inscription : 100 euros/ Enseignants-chercheurs, 60 euros/doctorants

Appel à communications pour le colloque “Espaces à saisir : interstices et communs urbains” (date limite : 18 mai 2020)

Vendredi 27 mar 2020

Appel à communications pour le colloque “Espaces à saisir : Interstices et communs urbains. La ville à l’épreuve de l’interdisciplinarité” qui aura lieu les 10 et 11 décembre 2020 à Université de Tours

Accédez à l’appel : Espaces à saisir

Présentation

Dans le cadre de l’axe « villes et études urbaines » de la Maison des sciences de l’Homme Val-de-Loire, un groupe de chercheuses et chercheurs relevant de différentes disciplines et de plusieurs laboratoires se propose d’organiser un colloque international intitulé « Espaces à saisir : Interstices et communs urbains ». Le but de ce colloque consiste à échanger sur les méthodes et les cadres théoriques dont les différentes disciplines de sciences humaines et sociales disposent pour étudier ces espaces, en alternant conférences plénières et sessions thématiques.

Toutes les villes, depuis leur origine, comprennent des lieux ambigus, à la fonction ou au statut incertains ; des lieux qui brouillent et questionnent les limites instituées, interrogent la distinction public/privé, le rapport centre/périphérie. L’étude de la « fabrique » de la ville se focalise sur les processus de production formelle, orchestrés par les pouvoirs publics. Elle s’intéresse peu aux espaces interstitiels, périphériques, délaissés, disqualifiés, en attente d’assignation et aux processus d’appropriation collective dont ils peuvent être l’objet. Ces lieux méritent pourtant notre attention. Qu’ils soient vides ou occupés, bâtis ou non, ces lieux sont convoités, menacés, occupés… Ils peuvent (re)devenir communs ou cesser de l’être. Espaces à prendre, ils sont donc aussi à saisir intellectuellement. Car ces lieux participent depuis toujours à la transformation des villes et invitent à porter sur elles un regard attentif aux dynamiques informelles, aux régulations qui procèdent de l’usage, mais aussi à des processus d’institutionnalisation qui échappent à l’Etat. Ils sont aussi une voie heuristique pour confronter les regards disciplinaires relatifs à la ville : approches historique, sociologique, géographique, juridique, littéraire, philosophique…

Informations pratiques

Les propositions de communications compteront 3000 signes au plus, espaces compris (1500 pour les posters), et seront assorties d’une courte bibliographie. Elles seront rédigées en français ou en anglais.
Date limite d’envoi des propositions : 18 mai 2020.
Ce colloque donnera lieu à la publication d’actes.

Appel à proposition “De la “ville dissuasive” à la “ville solidaire””, revue Espace, Populations, Sociétés (deadline repoussée au 22 mai 2020)

Jeudi 26 mar 2020

Dans un contexte d’accroissement des inégalités, nombre de travaux sur la ville observent des dynamiques de « mise à l’écart », de « marginalisation », d’« exclusion », voire d’« expulsion » ou d’« éviction ». Dans une autre perspective, la recherche urbaine s’attache également à mettre au jour les formes de régulation de ces inégalités, en montrant que la ville peut être « solidaire », « accueillante » et conserve une fonction d’hospitalité pour les plus précaires. Entre la ville « revanchiste » et celle qui demeure « solidaire » existe toute une gamme de situations intermédiaires que l’on peut saisir à travers une multitude d’acteurs et à travers la manière dont une place est faite, laissée – parfois de manière contrainte – ou refusée, mais aussi saisie et défendue par les plus précaires des habitants.

L’enjeu de ce numéro de la revue Espace, Populations et Sociétés sera de développer et de valoriser des travaux articulant l’analyse des processus d’intégration et d’exclusion en ville, mais aussi de mettre en regard des recherches abordant ces questions dans des champs thématiques divers (migrations, pauvreté, mobilité, logement, espace public, mouvements sociaux etc.). Les articles pourront concerner aussi bien les espaces des pays des Nords que ceux des pays des Suds.

Plusieurs entrées peuvent être envisagées (les politiques publiques, les acteurs, les lieux d’accueil et les lieux de rejet etc.) ; les réflexions méthodologiques et/ou conceptuelles sont également les bienvenues.

Informations pratiques

Accédez à l’annonce : cliquez ici
Les résumés de contributions (environ 350 mots) sont à envoyer aux responsables du numéro pour le 22 mai 2020.
Si la proposition est retenue, les auteur.es en seront informé.es fin juin 2020 et les articles finalisés seront attendus pour l’automne.
Les articles reçus seront évalués selon les normes habituelles de la revue (https://journals.openedition.org/eps/3344) .
La mise en ligne est prévue pour le courant de l’année 2021.

Les titres, résumés et articles sont à envoyer à : Lucie Bony – lucie.bony@cnrs.fr  , Marie Chabrol – marie.chabrol@u-picardie.fr  , Sylvie Letniowska-Swiat – sylvie.letniowskaswiat@univ-artois.fr

Conférence de Natalia Petkova (ACS/AUSser) : “Building in Massive Stone Today – News From the Field” – ETH Zurich – 25 mars 2020

Jeudi 26 mar 2020

Natalia Petkova (doctorante ACS/AUSser) a donné une conférence en ligne intitulé : “Building in Massive Stone Today – News From the Field”, à l’ETH Zurich le 25 mars 2020.

Accédez à l’annonce : Building in Massive Stone Today

[Billet d’humeur] : Raconter le confinement

Mercredi 25 mar 2020
“Et la piscine, elle ouvre quand ?” Vermard, Georges, date inconnue, Bibliothèque municipale de Lyon

Raconter le confinement : cliquez ici

Nouveau carnet de recherche : “1989” du laboratoire ACS/AUSser

Mercredi 25 mar 2020
Un nouveau carnet “1989”

Accédez au carnet de recherche : 1989

“1989, hors-champ de l’architecture officielle” est un programme de recherche pluriannuelle collective porté par le laboratoire ACS/UMR AUSser de l’ENSA Paris Malaquais.

Le laboratoire Architecture, Culture et Société (UMR AUSser 3329 / ENSA Paris Malaquais) a décidé de mener un travail de recherche collectif auquel chacun de ses membres- permanents, associés, post-doctorants et doctorants – contribuerait selon ses orientations. Pour fédérer ce faisceau de regards, nous avons retenu un thème susceptible de recueillir leur diversité, une date-clé : 1989. Celle-ci fonctionne à la fois comme un prétexte et un repère, un espace de cristallisation de l’histoire, une sorte de point focal utile à notre archéologie du présent.

En France, dans le domaine de l’architecture, les caméras se sont alors presque exclusivement concentrées sur un seul phénomène : les grands travaux présidentiels. Ces hauts faits, qui ont occupé le devant de la scène française, occultent une infinité d’« événements » moins identifiés et peu médiatisés ; pourtant, ces derniers informent, tout autant sinon plus, cette période de l’histoire et ses incidences sur le monde d’aujourd’hui.

[Paru] : “Gottfried Semper : écrits sur l’architecture” / sous la direction de Anne-Marie Châtelet et Michaël Gnehm, Infolio éditions, mars 2020

Mercredi 25 mar 2020

“Gottfried Semper: écrits sur l’architecture” / sous la direction de Anne-Marie Châtelet et Michaël Gnehm, Infolio éditions, mars 2020, 1 Vol. (456 p.), ISBN 9782884745536

Accédez au site éditeur : Gottfried Semper

Résumé éditeur

Une anthologie de textes réunis par Anne-Marie Châtelet et Michaël Gnehm. Traduit par Léo Biétry.

Les textes de Gottfried Semper sur l’architecture ont rencontré ces dernières années un large écho. Les architectes contemporains s’intéressent à sa conception des relations entre la paroi et la structure et au rôle que joue la décoration dans l’architecture. Son «principe du revêtement» suscite un nouvel intérêt, particulièrement chez ceux qui réfléchissent à l’expression de la façade. Ses textes marquent ainsi l’architecture actuelle et l’on peut citer en exemple d’une confrontation théorique et pratique, en France, les travaux de Bernard Cache et de son bureau Objectile qui ont présenté en 1998 un «Pavillon Semper», dans le cadre d’Archilab. Parallèlement, leur connaissance demeure incontournable pour qui s’intéresse à l’histoire de l’architecture et de l’art au 19e et au 20e siècles. Ils concernent donc un double lectorat: celui des architectes et celui des historiens.

[En ligne] Journal of the Society of Architectural Historians en accès libre jusqu’en juin 2020

Mardi 24 mar 2020

JSAH (Journal of the Society of Architectural Historians) sera en accès libre jusqu’en juin 2020

Accédez au site : JSAH

The Journal of the Society of Architectural Historians (JSAH) will be freely available through June 2020. 

From our publisher, University of California Press:
In recognition of the impact of coronavirus on campus instruction and the rise of unplanned distance learning, University of California Press is pleased to make all of our online journals content free to all through June 2020.

Appel à contributions permanent : lectures critiques de thèses, revue Espaces et société

Mardi 24 mar 2020

La revue Espaces & sociétés sollicite des contributions visant à  valoriser et à faire connaître des thèses récentes, dans les champs disciplinaires et thématiques couverts par la revue (géographie,  sociologie, anthropologie, histoire, économie, sciences politiques, aménagement, architecture ; espaces et sociétés abordés dans une  perspective critique).Ces contributions, rendant compte de thèses soutenues au cours des 2  années précédentes, ne peuvent être rédigées ni par le doctorant, ni par les directeurs de thèse (mais peuvent émaner d’autres membres du  jury), afin de privilégier une approche critique ; Elles peuvent être envisagées -soit comme une lecture critique d’une thèse, en montrant ce qu’elle  apporte au champ des connaissances-soit comme une lecture critique croisée de deux ou plusieurs thèses  traitant de thématiques proches, en montrant en quoi elles  contribuent à l’avancée des connaissances. Cette approche croisée est encouragée par la revue.

Il s’agit de contributions courtes (jusqu’à 10.000 signes pour le CR d’une thèse, jusqu’ à 20.000 signes pour des CR croisés) à adresser à :  virginie.baby-collin@univ-amu.fr

Appel pour Assises nationales des établissements d’enseignement supérieur d’architecture 2020 – ENSA Normandie (Darnetal) – 15 et 16 octobre 2020 (date limite : 17 avril 2020)

Mardi 24 mar 2020
Appel à manifestation d’intérêt du Ministère de la Culture
« Transformer : interventions architecturales sur l’existant »

Appel à manifestation d’intérêt du Ministère de la Culture : « Transformer : interventions architecturales sur l’existant » organisée par l’ENSA Normandie, du 15 ou 16 octobre 2020 à l’occasion des Journées Nationales de l’Architecture

Accédez à l’annonce : Assises nationales 2020

L’organisation des premières assises nationales des écoles nationales supérieures d’architecture et de l’école de Chaillot, se tiendront les 15 et 16 octobre 2020 à l’ENSA de Normandie.

Les Assises seront consacrées à la thématique de l’intervention architecturale sur le « bâti existant » et privilégieront 3 axes, qui ont été confirmé lors d’une réunion de travail par Aurélie Cousi, la directrice de l’architecture, le 9 mars dernier :
– Axe 1 : Patrimoines excentrés. La valeur culturelle peut-elle être un levier de projet dans l’espace rural et les villes moyennes ?
– Axe 2 : Nouveaux usages, nouvelles pratiques de projet. L’architecture du XXe siècle, massification ou appropriation ?
– Axe 3 : Les enjeux environnementaux de la réhabilitation de l’existant : quels nouveaux modèles de transition décarbonée ?

Les assises auront pour objectif de démontrer la capacité d’expertise pédagogique et scientifique des ENSA auprès de leurs partenaires institutionnels (maîtres d’ouvrage, élus, collectivités,…).
Dans ce cadre, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) a été élaboré en lien avec Raphaël Labrunye et Philippe Dufieux, coordonnateur du réseau scientifique et thématique « architecture, patrimoine et création  Je vous remercie de bien vouloir l’adresser à tous vos enseignants, afin de recueillir des exemples de pratiques innovantes déjà à l’œuvre, ou en projet(voir documents ci-joint).
Les propositions seront sélectionnées par le comité scientifique en vue d’une présentation en séance plénière ou pour une participation à une table ronde lors des Assises des ENSA et de l’École de Chaillot.

Informations pratiques

La date limite de dépôt de vos réponses est fixé au 17 avril 2020.

Les enseignants-chercheurs qui souhaiteront participer à cette manifestation devront remplir le formulaire ci-joint qu’il faudra déposer sur le lien suivants :
https://cloud.rouen.archi.fr/index.php/s/MtiFxZoi5tySZxw
 Appel à manisfestation ministère
 Formulaire

En cas de difficulté de dépôt, merci d’envoyer un mail à informatique@rouen.archi.fr

[Paru] : “Habiter les vacances : architectures & urbanisme sur le littoral du Var” / Pascale Bartoli, Editions Imbernon, mars 2020

Lundi 23 mar 2020

“Habiter les vacances : architectures & urbanisme sur le littoral du Var” / Pascale Bartoli, Editions Imbernon, mars 2020, 1 Vol. (224 p.), ISBN 9782919230273

Accédez au site éditeur : Habiter les vacances

Résumé éditeur

Cet ouvrage s’appuie sur un inventaire raisonné des cités de vacances réalisées durant la période des Trente Glorieuses dans le Var.
À partir d’une analyse conduite à différentes échelles : urbanisme territorial, logiques des plans de masse, typologies des logements et aménagements intérieurs ; il développe, avec l’appui d’une très abondante illustration, un large ensemble de thèmes.
– D’abord est mis en évidence un développement particulier du département qui coordonne son déploiement touristique fort d’une tradition tenace de préservation des paysages, engagée depuis les années 1920 avec le Plan Prost pour le littoral.
– Ensuite sont analysées les spécificités sociales et spatiales des cités de vacances, véritables laboratoires de recherches pour les architectes. Ramenées dans leur diversité aux logiques des montages financiers et juridiques ces cités relèvent pour l’essentiel d’une tradition de création des stations balnéaires établie par la bourgeoisie parisienne. Une notable évolution est due cependant aux nouveaux programmes populaires et sociaux mis en oeuvre par l’État et le monde associatif.
– Enfin la démonstration est faite d’une vision idéalisée de ces cités en écho à la construction d’un nouvel imaginaire des vacances propre aux Trente Glorieuses. Cela se traduit notamment dans l’architecture-paysage, le « vivre dehors » et une dimension d’utopie communautaire affirmée.
L’ouvrage se propose aussi de montrer les modalités et la valeur du transfert de ces expériences qualitatives vers des opérations de logements ordinaires.

[En ligne] : Etude de l’APUR : “Espaces publics inclusifs, un héritage des Jeux de Paris 2024, vers une accessibilité pour tous de Paris”, mars 2020

Lundi 23 mar 2020

Etude de l’APUR : “Espaces publics inclusifs, un héritage des Jeux de Paris 2024, vers une accessibilité pour tous de Paris”, mars 2020, 1 Vol. (106 p.)

Accédez au document en ligne en version intégrale : Espaces publics inclusifs

Présentation de l’étude

L’étude sur les espaces publics inclusifs s’inscrit dans la volonté de la Ville de Paris d’offrir une expérience qualitative de la ville pendant et en héritage des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Le souhait est d’améliorer la qualité des usages par la mise en accessibilité universelle des quartiers des sites olympiques. L’objectif est de provoquer le volontarisme des acteurs publics et privés autour de ce défi, en concentrant dans un premier temps l’action des politiques publiques sur ces périmètres, pour en faire des quartiers pilotes 100 % accessibles. Au sein de ces quartiers, l’accessibilité deviendra créatrice de valeurs.

Cette étude, réalisée en lien étroit avec la Délégation générale aux Jeux olympiques et paralympiques et aux grands évènements (DGJOPGE), la Direction de la voirie et des déplacements (DVD), la Direction des constructions publiques et de l’architecture (DCPA), Ile-de-France Mobilités, la RATP et la SNCF fait un état des lieux de l’accessibilité des transports, des bâtiments et de l’espace public parisien sur un secteur test, la zone Paris-Centre. Cet état des lieux et les enjeux qui en découlent, forment une première étape de la constitution d’un référentiel méthodique que Paris souhaite construire et partager avec les acteurs publics et privés de l’accessibilité pour et au-delà des Jeux. 

Ce document s’organise en 4 chapitres :

  • un point sur la réglementation et les documents cadres en vigueur ;
  • une analyse de l’accessibilité des transports, des bâtiments et de l’espace public de la zone centrale de Paris, issue de l’analyse des données existantes et d’entretiens réalisés avec les principaux acteurs ;
  • les résultats des marches exploratoires réalisées à l’été 2019 sur les 40 km de trottoirs du périmètre restreint ;
  • une esquisse des 6 grandes orientations qui pourraient être portées pour une accessibilité amplifiée pour tous. 

SAH 2020 Virtual Conference – April 30-May 1, 2020 (registration closed: April 22)

Lundi 23 mar 2020

Mark your calendars for the Society of Architectural Historians’ first-ever virtual conference on Thursday, April 30, and Friday, May 1, 2020! The SAH 2020 Virtual Conference will bring together professionals from around the world who focus on the history of the built environment and its role in shaping contemporary life.

Access to website: SAH 2020

Registration

The SAH 2020 Virtual Conference is open to all. Registration is $100, which will help underwrite the cost of presenting the conference virtually. Registration closes April 22, 2020.
REGISTER NOW
If you need assistance registering, please email membership@sah.org.

Conference Program

The SAH Virtual Conference will include themed paper sessions, open sessions, and Graduate Student Lightning Talks, with the goal of presenting every session and as many papers as possible virtually through Zoom on April 30 and May 1, according to the original schedule, in Pacific Daytime Time (PDT). 

View the conference schedule. (Subject to change; speakers are still being confirmed for the virtual conference.)

Pages