Guy LAMBERT

Equipe de rattachement : 
IPRAUS
Statut: 
Maître de conférences, ENSA Paris-Belleville
Fichier(s) associé(s) : 

Statut

  • Maître de conférences, ENSA de Paris-Belleville
  • Champ disciplinaire : Histoire et cultures architecturales
  • Chercheur de l’IPRAUS, UMR AUSser

Titre universitaire

  • Docteur en histoire de l’architecture de l’Université de Versailles-St-Quentin-en Yvelines (2007).

Thèmes de recherche

  • Les interactions entre architecture, techniques et société aux XIXe et XXe siècles.
  • La profession d’architecte et l’enseignement de l’architecture aux XIXe et XXe siècles

Travaux de recherche

  • L’hôtel des postes de la rue du Louvre : de la genèse aux mutations d’un « édifice transformable », étude architecturale et historique, Poste Immo, avril 2008, 197 p.
  • Ensembles urbains. 1940-1977. Les ressorts de l’innovation constructive, rapport de recherche, Avec V. Nègre, E. Gallo et D. Rodriguez-Tomé, Direction de l’Architecture et du Patrimoine, 2009.
  • L’architecte et la figure de l’expert, au service de l’État sous la IIIe République. Cultures et stratégies professionnelles. Autour de Paul Guadet (1873-1931), thèse de doctorat sous la direction de F. Loyer, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 2007.

Responsabilités administratives et scientifiques

  • Président de la Commission de la recherche, ENSA de Paris-Belleville
  • Responsable de l’axe de recherche « Cultures, savoirs, médiations et productions architecturales » (avec Pierre Chabard) de l'UMR AUSser

Enseignements et responsabilités pédagogiques

  • 2012- : Cours d’histoire, 2e année de licence, 21h CM Histoire de l’architecture. 1850-1914
  • 2012- : Cours d’histoire de la construction, 1ère année de master, 21h CM L’innovation dans les techniques de l’architecture. Du siècle des Lumières aux Trente glorieuses
  • 2009- : Séminaire de Master (140h CM, resp. avec Estelle Thibault L’art du projet. Techniques et esthétique

Publications (une sélection)

Ouvrages et direction d’ouvrages

À paraître : Les architectes et la fonction publique. XIXe-XXIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes (dir. avec Catherine Bruant et Chantal Callais)

LAMBERT G., Paris sur Seine, Paris, Éditions du Patrimoine (coll. Itinéraires), 2019.

LAMBERT G., avec RAVEUX O. (dir.), Pannes et accidents (XIXe-XXIe siècle). Au cœur de l’économie, des techniques et de la société (Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines, n° 11), 2019.

LAMBERT G., avec MARANTZ E. (dir.), Architectures manifestes. Les écoles d’architecture en France depuis 1950, Genève, MétisPresses, 2018. 

LAMBERT G., avec LEMBRE S. (dir.), Les lieux de l’enseignement technique. XIXe-XXe siècles (Histoire de l’éducation, n° 147), 2017. 

LAMBERT G., avec DELORME F. (dir.), L’architecte dans les mondes de l’architecture (Colonnes, n° 33), 2017.

Contributions à des ouvrages collectifs et à des actes de colloques

À paraître : « Labrouste dans la généalogie des maîtres. Voies divergentes du rationalisme et conflit de mémoires dans la rénovation de l’enseignement de l’architecture à la fin du XIXe siècle », in Henri Labrouste et son temps, actes du colloque 22-23 novembre 2012, Paris, Éditions des cendres.

À paraître : « Distance et interactions entre les lieux de formation à l’architecture à Paris au XIXe siècle. Les élèves et les enseignants comme vecteurs de circulation des savoirs et de transferts pédagogiques », in Renaud d’Enfert, Virginie Fonteneau (dir.), L’offre locale d’enseignement, Paris Hermann.

À paraître : « Camaraderie, estime réciproque et défense du titre. Les associations d’anciens élèves architectes au XIXe siècle, agents de la formation et de la professionnalisation », in Véronique Castagnet-Lars (dir.), Les associations d’élèves et d’étudiants. Entre socialisation et apprentissages (XVIe-XXe siècles), Toulouse, Presses universitaires du Midi.

LAMBERT G., « "A joke that has gone on far too long". Completion of the new Hôtel des Postes de Paris mocked (1886-1888) » in Michela Rosso (dir.), Laughing at Architecture. Architectural Histories of Humour, Satire and Wit, Londres, Bloomsbury, 2019, p. 73-90.

LAMBERT G., « "Laisser à chacun la liberté d’apprécier suivant ses goûts et ses tendances d’esprit" ? Une critique d’architecture dans un cadre confraternel. Paul Guadet et Henri Prudent à la rédaction de la revue L’Architecte (1906-1914) », dans Marie Gispert et Catherine Méneux (dir.), Critique(s) d’art : nouveaux corpus, nouvelles méthodes, Paris, HiCSA édition en ligne, mars 2019, p. 210-239. https://hicsa.univ-paris1.fr/page.php?r=133&id=1004&lang=fr.

LAMBERT G., « Un ballet mécanique. Images et imaginaires des "révolutions industrielles" du chantier, XIXe-XXe siècles », in Valérie Nègre (dir.), L’art du chantier. Construire et démolir du XVIe au XXIe siècle, Paris/Gand, Cité de l’architecture et du patrimoine/Snoeck, 2018, p. 70-83.

LAMBERT G., avec NEGRE V., « [Une histoire de la construction à la française. 2004-2014] Un enseignement renforcé dans les écoles d’architecture », in Antonio Becchi, Robert Carvais, Joël Sakarovitch (dir.), L’histoire de la construction / Construction History. Relevé d’un chantier européen / Survey of a European Building Site, Paris, Classiques Garnier, tome 1, p. 116-123.

LAMBERT G., avec MARANTZ E., « Introduction. Apprendre et transmettre. Les écoles d’architecture en France depuis 1950 », in Guy Lambert, Éléonore Marantz (dir.), Architectures manifestes. Les écoles d’architecture en France depuis 1950, Genève, MétisPresses, 2018, p. 13-33.

LAMBERT G., « Apprendre et enseigner l’architecture dans les années 68 : dialectiques d’un paysage éducatif contrasté », in Caroline Maniaque (dir.), Les années 68 et la formation des architectes, Rouen, point de vues, 2018, p. 288-297.

LAMBERT G., « "Revue et considérablement augmentée". Economies de la réédition d'un classique : Pratique de l'art de construire de Joseph Claudel et L. Laroque (1850-1910) », in Valérie Nègre, Liliane Hilaire-Pérez, Delphine Spicq, Koen Vermeir (dir.), Le Livre technique avant le XXe siècle. A l'échelle du monde, Paris, CNRS Editions, 2017, p. 409-424.

LAMBERT G., « Portrait de l’architecte à sa table de travail. Construction d’une identité professionnelle idéalisée », in Emanuel Bréon (dir.), L’architecte, portraits et clichés, Paris, Norma, Cité de l’architecture et du Patrimoine, 2017, p. 177-187.

LAMBERT G., « Rire de l’architecte, rire avec l’architecte », in Emanuel Bréon (dir.), L’architecte, portraits et clichés, Paris, Norma, Cité de l’architecture et du Patrimoine, 2017, p. 103-111.

LAMBERT G., « Apprendre l’architecture : la culture de l’élève révélée par ses archives », in Jean-Pierre Péneau, Mariléna Kourniati (dir.), Archives, acteurs et institutions, actes des journées d’étude des 15-16 octobre 2015, Paris, Académie d’architecture, 2017, p. 79-86.

Articles dans des revues à comité de lecture

LAMBERT G., avec NEGRE V., « ″Partir du détail pour arriver à l’ensemble″. L’Enseignement de Jean Prouvé au Conservatoire national des arts et métiers (1958-1971). Entretien avec Jean-Gilbert Jozon suivi de la liste des cours donnés entre 1960 et 1963 », Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, Rubrique « Matériaux de la recherche », 2020, https://journals.openedition.org/craup/3066. mis en ligne le 29 janvier 2020.

LAMBERT G., « Travail physique ou force mécanique ? Les fondations à l’air comprimé à l’épreuve des accidents et des avaries techniques à Paris à la fin du XIXe siècle », Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines, n° 11, 2019, p. 67-108.

LAMBERT G., avec RAVEUX O., « Pannes et accidents, mises en question et révélateurs des relations entre techniques, économie et société (XIXe-XXIe siècle) », Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines, n° 11, 2019, p. 9-17. 

LAMBERT G., « L’architecture des Écoles nationales professionnelles dans l’entre-deux-guerres : le pragmatisme d’une politique centralisée », Histoire de l’éducation, n° 147, 2017, p. 147-176.

LAMBERT G., avec LEMBRE S., « L’enseignement technique en ses lieux. Conception, édification et usages (XIXe-XXe siècles) », Histoire de l’éducation, n° 147, 2017, p. 9-35.

LAMBERT G., « La noblesse de l’utile. André Vermare, sculpteur, et Paul Guadet, architecte. Des emblèmes pour une architecture publique à vocation technique », In Situ. Revue des patrimoines, [en ligne], n° 32. https://insitu.revues.org/15348, mis en ligne le 05 septembre 2017.

LAMBERT G., « Les publications des sociétés d’architectes en France au XIXe siècle : construire une culture de métier, promouvoir une identité de la profession », Études de lettres, « Profils d’architectes », [Lausanne], Dave Luthi (dir.) n° 1, 2017,  p. 51-68.

Autres articles

LAMBERT G., « Les archives d’architectes, des sources pour une histoire culturelle et matérielle de l’architecture », Colonnes. Archives d’architecture du XXe siècle, n° 35, 2019, p. 41-42.

LAMBERT G., avec TEXIER S., BOLLE G. et LE COUËDIC D., « L’architecture aux carrefours de l’Histoire de l’art », Histoire de l’art, n° 83, 2018, p. 83-89.

LAMBERT G., « L’architecte, un acteur pluriel dans les mondes de l’architecture », Colonnes. Archives d’architecture du XXe siècle, n° 33, 2017, p. 30-32.

LAMBERT G., « “Patron” ou pédagogue. L’architecte enseignant, une figure professionnelle contrastée », Colonnes. Archives d’architecture du XXe siècle, n° 33, 2017, p. 50-54.

Comptes-rendus de livres et d’expositions

LAMBERT G., « Entre monumentalité et invisibilité, l’énergie en ses lieux », Archiscopie, n° #21, hiver 2020, p. 100-103.

LAMBERT G., « Villes illuminées, histoire d’un paysage nocturne », Archiscopie, n° #20, 2019, p. 98-101.

LAMBERT G., « L’histoire de la construction, au carrefour de la recherche », Archiscopie, n° #19, 2019, p. 98-101.

LAMBERT G., « Lequeu, singulier pluriel », Archiscopie, n° #18, 2019, p. 98-101.

LAMBERT G., « L’architecture pour bagage : migrations d’architectes et transferts culturels », Archiscopie, n° #17, 2019, p. 96-99.

LAMBERT G., « L’UAM au cœur d’une modernité du XXe siècle ? », Archiscopie, n° #16, 2018, p. 96-99.

LAMBERT G., « Les vicissitudes d’une architecture transportable et démontable », Archiscopie, n° #15, 2018, p. 106-108.

LAMBERT G., « La formation de l’architecte, entre l’école et la pratique », Archiscopie, n° #14, 2018, p. 90-95.

LAMBERT G., « Peter Collins, Juger l’architecture, [1971], Gollion, Infolio, 2017 », Archiscopie, n° #13, 2018, p. 100-102.

LAMBERT G., « Graf Franz et Marino Giulia (dir.), Les dispositifs du confort dans l’architecture du XXe siècle : connaissance et stratégies de sauvegarde, [Lausanne, PPUR, 2016] », Archiscopie, n° #11, 2017, p. 96-100.

LAMBERT G., « Des ruines à la ruine. Une obsession contemporaine ? », Archiscopie, n° #10, avril 2017, p. 95-100.

LAMBERT G., « Architecture et urbanisme universitaires. Regards sur l’héritage du second XXe siècle », Archiscopie, n° #9, janvier 2017, p. 91-96.